Réforme de l’Assurance-Maladie : Accord sur les honoraires relatifs aux actes médicaux ambulatoires





Le marathon des réunions entre le ministère de la Santé publique et le Syndicat Tunisien des Médecins Libéraux (STML) vient d’aboutir à un accord sur les honoraires conventionnels relatifs à quelque 200 actes médicaux ambulatoires.


Tunis-Le Quotidien
La convention sectorielle signée le 19 décembre 2006 entre la Caisse Nationale d’Assurance-Maladie (CNAM) et le STML, syndicat représentatif du corps médical exerçant dans le secteur privé, ne fixe que les honoraires des consultations des médecins spécialistes et généralistes. Les honoraires conventionnels relatifs aux actes médicaux ambulatoires et chirurgicaux ont, quant à eux, font l’objet de négociations dans le cadre des commissions regroupant les représentants de l’administration de tutelle et du syndicat. Les réunions tenues entre les deux parties ont abouti, mercredi dernier, à un accord sur les honoraires des actes ambulatoires. Cet accord concerne les actes de spécialité pratiqués par un médecin dans la limite de ses compétences inférieures ou égales à 40 Ke. L’accord stipule qu’un Ke correspond à deux dinars.
Le nombre des actes qui entrent dans cette catégorie s’élève à 200. «Les négociations se poursuivent sur les honoraires de 50 actes ambulatoires supérieurs à 40 Ke. La prochaine étape sera la fixation des honoraires se rapportant à environ 50 actes chirurgicaux», précise le Dr Rabeh Chaïbi, secrétaire général du STML. Et d’ajouter: «La dernière étape consiste à fixer les honoraires des médecins relatifs aux actes relatifs aux hospitalisations dans le cadre des forfaits négociés entre les parties concernées (CNAM, STML, cliniques, laboratoires d’analyses médicales). Les honoraires des médecins seront séparés des paiements accordés aux cliniques et autres prestataires de soins».
Il importe de préciser aussi qu’une deuxième liste de chirurgie générale est à l’étude au ministère de la Santé publique alors qu’une troisième liste en rapport avec les 24 affections prises en charge intégralement (APCI) sera établie par des commissions regroupant les différents intervenants.

Walid KHEFIFI


____________________


Le courant passe entre la CNAM et le STMSL


Après plus d’une année de dialogue de sourds la CNAM a enfin daigné prêter une oreille attentive aux médecins spécialistes libéraux. Une rencontre s’est en effet tenue les responsables de la Caisse et le Bureau exécutif du Syndicat Tunisien des Médecins Spécialistes Libéraux (STMSL). Selon le Dr Ali Jebira, secrétaire général du syndicat, la CNAM s’est montrée très compréhensive à l’égard des «revendications» des spécialistes qui avaient expliqué les raisons de leur refus de la signature de la convention sectorielle des médecins par le Syndic Tunisien des Médecins Libéraux (STML). D’autre part, le syndicat des spécialistes qui représentent 54% des médecins de libre pratique et assurent 80% de l’enveloppe des soins dans le secteur privé et 100% de celle du tourisme médical devrait, en principe, signer la convention-cadre dans les jours à venir avant d’entamer les négociations sur la convention sectorielle.

W.K.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com