M. Abdelwaheb Abdallah devant les cadres du RCD de l’Ariana : La politique éclairée du Président Ben Ali a valu à la Tunisie un rayonnement grandissant sur la scène internationale





* Appel des participants au Président de la République à présenter sa candidature à l’élection présidentielle de 2009


L’Ariana - TAP
M. Abdelwaheb Abdallah, membre du Bureau Politique du Rassemblement Constitutionnel Démocratique (RCD) et ministre des Affaires étrangères, a présidé, mardi soir, au Parc de Bir Belhassen, à l’Ariana, la conférence régionale des cadres du RCD du gouvernorat de l’Ariana.
Le membre du Bureau Politique a souligné que cette rencontre intervient en concrétisation de l’attachement du Président Zine El Abidine Ben Ali à la tradition du contact direct et de la régularité du dialogue avec les militants du Rassemblement, en vue de connaître leurs préoccupations et d’échanger les vues à propos des développements sur la scène nationale et internationale.
Réagissant aux appels enthousiastes et sincères des participants au Président de la République de présenter sa candidature à l’élection présidentielle de 2009, M. Abdelwaheb Abdallah a souligné que l’unanimité des Tunisiens sur la candidature de Ben Ali confirme leur attachement fort et constant à sa personne et leur adhésion à ses choix pertinents et à sa politique éclairée qui a valu à la Tunisie un développement intégral, une sécurité et une stabilité à toute épreuve et un rayonnement grandissant sur la scène internationale.
Le membre du Bureau politique du RCD a passé en revue la panoplie de réalisations et d’acquis accomplis par la Tunisie, depuis le Changement, à l’échelle nationale et internationale, notant que ces performances ont renforcé la capital d’estime de la Tunisie sur la scène internationale et sa crédibilité parmi les nations, grâce notamment à sa méthodologie rationnelle et à son action constante en faveur du rapprochement des points de vue et ses appels à faire prévaloir la logique du dialogue dans le règlement des conflits et des dissensions.
Cette politique sage et rationaliste, a indiqué M. Abdelwaheb Abdallah, a valu au Chef de l’Etat le respect et la considération des personnalités internationales, et des institutions et des médias mondiaux. Le ministre a rappelé, dans ce contexte, les résultats du sondage d’opinions effectué par le journal koweïtien «Echark» auprès de 1500 personnalités, parmi les politiciens, les diplomates et les journalistes du monde arabe, qui ont été unanimes à désigner le Chef de l’Etat «personnalité de l’année 2006», en considération des efforts marquants qu’il déploie au service de la coopération, de la solidarité et de la tolérance entre les nations et les peuples. Il a affirmé que ce choix constitue une reconnaissance de cette considération internationale dont bénéficie le Chef de l’Etat.
Les succès réalisés par son processus de développement politique, économique et social, a précisé M. Abdelwaheb Abdallah, et la cohésion de son peuple autour de son Président, ont permis à la Tunisie de transcender toutes les menaces passagères, à l’instar des récents événements au cours desquels un groupuscule de terroristes, venus d’ailleurs, ont essayé de porter atteinte à la stabilité et à la quiétude dont jouit le pays.

Appel à la vigilance
Le ministre des Affaires étrangères a, dans ce contexte, évoqué les différentes péripéties qui ont entouré l’infiltration de ce groupe terroriste via les frontières algériennes, et sa planification d’opérations terroristes visant à troubler la sécurité du pays.
Il a, dans ce sens, salué le courage et la compétence dont ont fait preuve les services de sécurité qui étaient depuis le début au courant des agissements de ce groupe terroriste, et qui ont mis en échec leurs desseins criminels, en temps opportun.
M. Abdelwaheb Abdallah a appelé à ne pas faire cas des rumeurs que certains tentent de propager sur ces événements, et à ne pas donner libre court à de telles allégations, maintenant que toute la vérité sur ces événements a été faite en toute objectivité et dans la transparence totale.
Le ministre des Affaires étrangères a insisté sur la nécessité pour les Tunisiens, en général, et les Constitutionnels démocrates, en particulier, de faire preuve d’une vigilance accrue pour faire face à toutes formes d’extrémisme et de terrorisme, qui n’épargnent aucune société, afin que la Tunisie demeure une oasis de sécurité et de stabilité.
Il a ajouté que le Président Zine El Abidine Ben Ali a été le premier à alerter contre les dangers du terrorisme, rappelant l’initiative qu’il a prise depuis le début des années quatre-vingt-dix en faveur de la tenue d’une Conférence internationale sur la lutte contre le terrorisme, sous l’égide des Nations Unies, et de l’adoption d’un Code de conduite, engageant toutes les parties, qui s’appuie sur une approche globale visant à traiter les causes et facteurs qui alimentent ce grave phénomène.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com