Destruction d’Al-Aqsa : Le Fatah menace les synagogues





* La France appelle Israël à éviter la tension


Gaza-Agences
Un groupe armé palestinien a menacé hier d'attaquer des synagogues si Israël poursuivait les travaux lancés près de l'esplanade des Mosquées à Al-Qods occupée.
"Si l'ennemi sioniste et ses colons poursuivent les travaux à Al-Aqsa, nous allons prendre pour cible les synagogues et les autres lieux de culte juifs", ont affirmé dans un communiqué les Brigades des Martyrs d'Al-Aqsa liées au Fatah.
"Nous appelons notre peuple ici et dans la diaspora à organiser des marches de colère quotidiennes jusqu'à l'arrêt de l'agression sioniste contre la mosquée Al-Aqsa", a ajouté le groupe.
Israël a entamé mardi des «travaux» près de l'esplanade de Mosquées. Les autorités musulmanes affirment que les travaux, qui ont suscité un tollé chez les Palestiniens, menacent les fondations de l'esplanade, troisième Lieu Saint de l'islam qui abrite la mosquée d'Al-Aqsa.
Pour sa part, le ministère français des Affaires étrangères a appelé mercredi Israël à "s'abstenir de tout acte qui pourrait nourrir la tension à Al-Qods", qualifiant de "sujet sensible" les travaux entrepris par les Israéliens dans le secteur de l'esplanade des Mosquées.
"Il s'agit naturellement d'un sujet sensible et nous appelons les autorités
israéliennes à s'abstenir de tout acte qui pourrait nourrir la tension à Al Qods", a déclaré à la presse le porte-parole du ministère, Jean-Baptiste Mattéi.
"Nous avons en effet noté que le projet conçu par les autorités israéliennes suscitait des réactions négatives dans le monde arabe et musulman", a ajouté le porte-parole. Le porte-parole a rappelé "la position constante" de la France sur le statut d’Al-Qods, "qui devra être négocié entre les parties".


_______________


Israël : Le toit de la Knesset pourrait être renforcé contre les tirs de roquettes


Les services de sécurité israéliens étudient la possibilité de renforcer le toit du bâtiment abritant le Parlement à Al Qods occupée pour le protéger contre des tirs de roquettes, a indiqué hier un responsable.
"Les discussions sur ce projet ont lieu actuellement au sein des services responsables de la sécurité de la Knesset", a affirmé le porte-parole du Parlement Giora Pordes.
"Il s'agirait d'assurer la protection du bâtiment en renforçant le toit contre d'éventuels tirs de roquettes, d'obus de mortiers ou de missiles", a ajouté le porte-parole.
Selon lui, des discussions sur ce projet, gelées il y a quatre ans, ont repris à la suite de la guerre du Liban de l'été dernier durant laquelle la milice chiîte libanaise a tiré 4.000 obus vers le Nord d'Israël. Des centaines de roquettes artisanales ont été lancées par des Palestiniens à partir de la Bande de Gaza vers le Sud du pays.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com