Arbitrage : La semaine de la réconciliation ?





C’est certainement la semaine de la réconciliation pour l’arbitrage avec des prestations qui méritent tous les encouragements et notamment celles de Meddeb (EST - USM), Aouaz (CSHL - ESS) et Boukthir (ST - EGSG).


Ces trois arbitres avaient été fortement contestés et récusés par les clubs en présence mais Naceur Kraïem a tenu bon cette fois-ci défendant ainsi sa position mais surtout le moral de... «ses arbitres». Résultat : les trois hommes en question ont fourni des prestations au dessus de tous les soupçons et ont ainsi apporté la preuve que nous possédons des arbitres capables de fournir des prestations de haut niveau à condition bien sûr qu’ils bénéficient de la confiance et de l’appui de leurs responsables.
Meddeb, Boukthir et Aouaz ont contribué de manière efficace à réconcilier notre arbitrage avec son environnement même si pour le compte de cette même journée nous avons aussi eu droit à des gestes regrettables à Médenine où l'infortuné Nizar Derbal, pourtant connu pour son intégrité, a été malmené par de mauvais perdants qui au lieu de se remettre en question, ont tout simplement cherché à faire du directeur du jeu le dindon de la farce... N’est-ce pas triste ? Comme aussi étaient tristes les événements qui avaient émaillé la rencontre EGSG - EST où l’arbitre, toujours souriant Jamel Baraket, avait été victime d’une tentative d’agression de la part d’un intrus qui a curieusement brisé toutes les barrières pour se trouver face à face avec Baraket ??? et pourtant les images de la télé ont donné parfaitement raison au referee et le penalty accordé à l’EST était tout à fait légitime.
Enfin, des événements qui traduisent l’état veineux de notre football, hélas trop tributaire des états d’âmes des mauvais perdants qui ne cessent de dominer la scène reléguant les puristes au rang de simples spectateurs.

Mohamed Ali FERCHICHI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com