Maroc – Tunisie (1 – 1) : Le Onze national retrouve ses vertus





Pour son retour en compétition, l’EN a démontré contre le Maroc, en match amical, qu’elle possède énormément de ressources pour aller de l’avant et retrouver la flamme perdue depuis quelque temps.


Amputée de nombreux éléments de base tels que Badra, Jaziri et Dos Santos, l’E.N. a retrouvé face aux Marocains assez d’énergie et de solutions pour sortir une bonne prestation et répondre à l’attente de son staff technique et à celle de ses nombreux supporters qui attendaient avec quelque curiosité et un brin d’appréhension le résultat de cette sortie.
Lemerre, assez concentré durant toute la partie, ainsi que la totalité de ses joueurs, était fort satisfait à l’issue de la rencontre. Une satisfaction qui se lisait sur tous les visages du camp tunisien.
En présence de plus de 30.000 spectateurs, l’ensemble tunisien démontra, tout au long de la partie une solidarité et un esprit de corps qui faisaient plaisir à voir. Cet esprit se traduisit dès l’entame du match avec une équipe tunisienne conquérante qui prit d’assaut le camp marocain, mais les attaquants péchèrent par trop de précipitation et un manque de lucidité à l’approche des bois du gardien Jarmouni.
Les actions tunisiennes se multiplièrent, sans toutefois être concrétisées. Une indigence que ne connut pas l’attaque marocaine, puisqu’à la (29’), Chammekh ouvrit le score de la tête, consécutivement à un coup franc et une sortie mal calculée de Kasraoui.
Le gardien tunisien faillit, d’ailleurs, être battu deux minutes plus tard par Assas. Heureusement pour les Tunisiens qui ne méritaient nullement cela au vu du volume de jeu présenté jusque-là.
En 2ème mi-temps, on vit une équipe tunisienne mieux concentrée sur son sujet et surtout déterminée à revenir au score.
La rentrée de Ziedi sur le front de l’attaque donna plus de mordant aux actions tunisiennes menées par le duo Nafti-Jemaâ qui livrèrent une grande prestation et constituèrent un danger constant pour l’arrière-garde marocaine.
Dès les premières minutes, les nôtres affichèrent leurs intentions en menant des incursions, tantôt sur le flanc gauche, tantôt sur le flanc droit, perturbant la sérénité de la défense marocaine, qui s’avoua battue à la (51’) par une pichenette de Ziedi, mais le juge décréta le hors-jeu.
Ce n’était que partie remise. La pression tunisienne se fit de plus en plus pressante sur la défense marocaine qui fut acculée à la faute, lorsque Jarmouni et ses défenseurs se télescopèrent permettant à Jemaâ de marquer dans une cage vide (63’).
Une égalisation qui donna des ailes aux Tunisiens qui redoublèrent d’efforts pour renverser totalement la vapeur. Ils faillirent y arriver à maintes reprises, mais il leur manqua un brin de réussite.. Pendant ce temps, les Marocains se contentèrent de mener des contres, parfois fort dangereux, annihilés par une bonne défense tunisienne, où les joueurs comme Jemmali et Hagui brillèrent d’une façon particulière.
D’ailleurs, les trois compartiments remplirent parfaitement leur tâche et furent solidaires et complémentaires, tout au long de la rencontre. Des vertus qui ont fait la force de cette équipe et que les protégés de Lemerre retrouvèrent lors de cette confrontation, au grand bonheur du staff technique qui sortit fort rassuré d’une rencontre qui n’avait un caractère amical que sur le papier, vu l’engagement et la volonté des deux parties de sortir vainqueurs des débats.
Au-delà de la rencontre, une constatation s’impose; celle d’avoir revu une équipe qui a retrouvé beaucoup de ses sensations et surtout les vertus qui ont forgé son caractère et ont fait sa force.
Un constat qui augure d’un retour au premier plan et à un statut qui a fait de la Tunisie l’une des équipes les plus compétitives du continent.

Formations

Tunisie: Kasraoui, Boussaïdi (Ghezal), Hagui, Jemmali, Ouertani (Ragued), Chedli (Hammi), Mnari, Jemaâ (Ben Saâda), Nafti, Bekri, Chikhaoui (Ziedi).

Maroc: Jarmouni, Karkouri, Ben Askar, Mahdoufi, Rebati (Abdessadik), Safri (Abboub), Assas, Boussofa (Mbarki), Hajji (Ouaddouch), Chammekh, Bassir.

Moncef SEDDIK


__________________


Roger Lemerre
«Comportement réconfortant»


«Je pense que notre équipe mérite un meilleur sort, notamment en première mi-temps. Très logiquement, le Maroc a pris l’avantage sur une balle arrêtée, mais nous avons eu plusieurs occasions d’égaliser. Les derbies maghrébins entre le Maroc et la Tunisie sont toujours âprement disputés et le score de parité est toujours d’actualité. Aujourd’hui, on était presque dans les mêmes conditions des matches officiels. Avec de nouveaux joueurs, j’ai retrouvé un peu de bonheur car le groupe s’est très bien comporté et a montré des valeurs morales très importantes. C’est réconfortant».


__________________


Mohamed Fakher (Entr. Maroc)
«Bonne préparation»


«C’était un véritable test pour l’équipe marocaine, face à un adversaire qui a son poids sur la scène continentale. Ce match a constitué une bonne préparation en prévision du match officiel contre le Zimbabwe, contre lequel nous aurons besoin d’une grande force physique, compte tenu de l’intensité des matches au niveau africain.
Les derbies Maroc-Tunisie sont toujours empreints de dualité et d’engagement physique. Aujourd’hui nous avions eu affaire à un groupe qui joue ensemble depuis cinq ans et sous la houlette d’un même entraîneur. Le milieu de terrain de l'équipe laisse à désirer et nous allons consacrer beaucoup d’efforts à ce compartiment qui constitue le relais entre la défense et l’attaque».




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com