«Attijari» Bank : Annulation de la grève prévue pour le 14 février





La grève du personnel d’«Attijari» Bank prévue pour le 14 février a été annulée en vertu d’un accord conclu entre la Direction générale et le Syndicat de base de la banque.


Tunis - Le Quotidien
Une réunion de réconciliation s’est tenue avant-hier au siège de la Direction de l’inspection de travail entre les deux parties, elle a désamorcé la tension qui a marqué le climat social au sein de la banque en janvier dernier. Il a fallu plus de sept heures de négociations pour rapprocher les points de vue sur les revendications de quelque 1500 cadres et agents. Le secrétaire général de l’UGTT, Belgacem Ayari, qui a participé à cette réunion a dû peser de tout son poids pour «arracher» des concessions à la direction générale de la banque privatisée à raison de 51% en décembre 2006.
L’accord porte essentiellement sur le respect du droit syndical, la renonciation à toute discrimination en ce qui concerne les salaires et la révision de la politique de recrutement adoptée pour accorder la priorité aux cadres tunisiens. D’autre part, la partie administrative s’est engagée à préserver tous les acquis sociaux existant tels l’échelle salariale actuelle, les primes et les crédits dont bénéficient les agents de la banque.
En ce qui concerne le recrutement de compétences étrangères, les deux «partenaires» se sont mis d’accord sur la promotion des cadres tunisiens pour combler les postes vacants avant de recourir à ce choix. Le syndicat devrait participer à l’élaboration de la liste des cadres qui bénéficieront de la promotion. «L’accord est très positif. La direction générale a promis de signer un engagement écrit relatif à la préservation des acquis sociaux», précise Haykel El Mekki, secrétaire général du syndicat. Et d’ajouter: «L’accord préconise la poursuite du dialogue sur d’autres points».
Rappelons que «Attijari Wafa Bank» et «Banco Santander», les deux banques marocaine et espagnole qui ont acquis la majorité du capital de la banque tunisienne se sont engagées à ne pas procéder à un «plan social» (euphémisme désignant le licenciement des travailleurs) dans le cadre de la restructuration de l’ex-Banque du Sud.

Walid KHEFIFI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com