Un amour… économique !





Fidèle à sa nature de creuset des civilisations, la Tunisie a toujours prouvé qu’elle pouvait assimiler et faire siennes des pratiques nées sous d’autres cieux. Et c’est pour cela que nous sommes si riches de cette identité avant tout arabo-musulmane, certes, mais aussi méditerranéenne et africaine et, en remontant plus loin, phénicienne, punique, carthaginoise, espagnole...
Il ne fallait donc pas s’étonner qu’une tradition aussi ancienne (car célébrée dès le 14ème siècle) que la Saint Valentin trouve aujourd’hui un écho très favorable chez nous. Prenant son origine dans l’histoire d’un religieux martyrisé par l’empereur Claudius II et qui partagea un amour impossible avec la fille de son geôlier, cette fête est devenue un anniversaire incontournable auprès des jeunes (et des moins jeunes) Tunisiens qui lui consacrent désormais un budget plus ou moins conséquent.
Malheureusement, comme toutes les nouveautés pouvant basculer d’un côté comme de l’autre, la Saint Valentin est devenue une occasion supplémentaire de sur-consommation. Sa célébration, prévue par des roses et du chocolat, a vite débordé vers les parfums, les vêtements, les bijoux... et la liste est longue. Nous sommes tous pour la célébration de l’amour mais il nous semble que tout ce joli monde devrait raison garder, sinon c’est une nouvelle épreuve qui attend le budget des uns et des autres.

Manoubi AKROUT

manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com