Coupe de Tunisie : S.T. – E.S.S.





Coupe de Tunisie (1/8èmes de finale) - Stade El Menzah (14h30) - Arb: Baraket - Direct TV T7


Du côté stadiste
Oser sans prendre trop de risques


Après une belle série en championnat, les Stadistes tiennent à continuer sur leur lancée en Coupe et vont tout faire pour sortir une coriace formation sahélienne.


Les hommes de Robertinho ont effectué une bonne préparation à Aïn Drahem où ils ont pu travailler dans le calme, loin de toute pression. Le coach stadiste peut se frotter les mains puisqu’il dispose de la totalité de son effectif et il n’aura que l’embarras du choix.

Renforcer l’entre-jeu
Le S.T. abordera-t-il son match avec des intentions offensives ou favorisera-t-il la prudence? Robertinho a tenu à cacher son jeu, mais il va sûrement tenir compte de la valeur de l’adversaire. En évoluant à domicile, les Bardolais vont oser davantage et on s’attend à voir une formation stadiste assez offensive. L’équipe comptera encore une fois sur sa paire offensive composée de Denisio et Akrout. Ils passent par une belle période et ils ne manqueront pas de porter le danger dans la défense adverse. Pour pouvoir y réussir, toute la manœuvre offensive doit carburer parfaitement. Khalfaoui et Chaâr, en verve depuis quelques journées, sont capables d’offrir de belles opportunités à leurs attaquants en créant le surnombre, mais tout dépendra de la tactique préconisée par l’entraîneur qui donne une priorité compréhensible au travail de l’entrejeu et à la mission des milieux chargés de la récupération, la couverture et la relance. A l’occasion, Robertinho va récupérer Korbi, très utile dans cette manœuvre, alors que Mabrouk évoluera juste devant l’axe défensif central.
Robertinho s’est montré indécis quant au schéma tactique adéquat pour ce match. Va-t-il opter pour le classique 4 - 4 - 2 ou optera-t-il pour un 3 - 5 - 2 plus offensif mais également plus risqué?
Le match d’application, effectué vendredi à Aïn Drahem, n’a pas dévoilé les intentions du coach qui a alterné les deux schémas cités et a effectué beaucoup de changements dans la formation rentrante. On a même vu Touniche évoluer à trois postes différents et laisser parfois sa place à d’autres éventuels titulaires.

Formation probable
Naouali, Zaâlani, Haj Kacem, Zaïri, Toniato, Mabrouk, Korbi, Chaâr, Khalfaoui, Akrout, Denisio.

K.Z.



Amir Akrout : «Confiants et déterminés à gagner»


Le S.T. revient très fort ces dernières semaines, particulièrement après la trêve hivernale. Comment expliquez-vous ce retour en force ?
Il est tout à fait logique car notre équipe a beaucoup de marge de progression et cela se fait de match en match. L’effectif mis à la disposition de l’entraîneur est très riche et permet d’accomplir quelque chose de bon cette saison.
Nous continuons à travailler avec le même sérieux et je pense même que nous allons progresser davantage.

Vous parlez de sérieux, mais sur le terrain, l’indiscipline vous joue un mauvais tour à cause du nombre élevé des cartons rouges. A quoi est due cette vague d’expulsions ?
Je vais vous surprendre peut-être en vous disant que c’est justement notre sérieux et notre détermination qui sont également derrière cet excès d’engagement. Nous tenons tellement à la victoire qu’il nous arrive parfois de faire preuve d’application excessive, mais il ne s’agit nullement d’indiscipline car nous sommes tous contre l'anti-jeu ou l’agressivité gratuite. Avec plus de maturité, on finira par éviter de telles dérives qui font mal à l’équipe en premier lieu.

La ligne offensive commence à bien carburer. Est-ce dû à la valeur des individualités ou au travail collectif de l’équipe ?
Pour marquer des buts, il faut avant tout créer des occasions et tous les joueurs y contribuent. De même, notre attaque dispose de bonnes individualités et une saine concurrence est en train de stimuler les attaquants puisque chacun de nous fait de son mieux pour être titulaire et pour faire preuve d’efficacité devant les buts.

L’épreuve de Coupe vous intéresse énormément. Considérez-vous que le tirage au sort vous a lésés en vous mettant face à l’E.S.S. ?
En Coupe, nous devons accepter la loi du tirage au sort qui, parfois, est favorable, et dans d’autres fois moins avantageux. Le fait d’affronter l’Etoile du Sahel à Tunis n’est pas pour autant une très mauvaise affaire car, pour aller encore très loin dans cette épreuve, il va falloir éliminer les meilleurs. Le match s’annonce difficile pour les deux équipes, mais nos chances sont réelles car, à présent, nous sommes plus confiants et nous ne devons craindre aucun adversaire.
Le S.T. a une belle équipe qui force le respect, et il n’y a pas de raison d’aborder ce match avec beaucoup de crainte. Nous respectons l’équipe sahélienne, mais nous savons également que nous sommes capables de la battre.

Dans un tel match, la tactique sera-t-elle réellement la clé du match ?
Elle est importante, mais de telles confirmations exigent surtout une forte concentration et un mental de fer. Tout se joue en tête et c’est pour cela que j’ai beaucoup insisté sur le facteur confiance. Tactiquement, nous avons tout prévu, mais la balle est à présent dans le camp des joueurs.

Propos recueillis par
Kamel ZAÏEM


_______________________


Du côté étoilé
Le grand retour de Ghodhbène


S’agissant d’un match à élimination directe, une rencontre de Coupe se prépare particulièrement avec le plus grand soin.


A l’Etoile, il semble que la convocation de six joueurs en EN et en EN Olympique a déplu aux dirigeants et au staff technique. Faouzi Benzarti aurait aimé disposer de tout son effectif pour travailler de la meilleure manière en vue de préparer comme il se doit ce match de Coupe à livrer aujourd’hui au ST chez lui.
Cela étant, l’Etoile n’est pas à une contrariété près. Elle doit s’investir à fond pour ne rien concéder à son rival du jour même si celui-ci est en net regain de forme. Le métier de quelques-uns des Etoilés, allié à l’expérience et l’ambition des jeunes doit permettre au club sahélien, mieux loti il est vrai, de sauter l’écueil stadiste. Pour y parvenir, les Etoilés doivent utiliser tous leurs atouts individuels et collectifs. La vitesse d’exécution est l’une de leurs armes qui pourra faire la différence si les éléments de l’entrejeu se montrent vifs et rapides dans la phase de reconversion, Chikhaoui en premier lieu afin de permettre à la paire d’attaque d’être servie dans les meilleures conditions lorsque la concrétisation est la meilleure possible. En outre, la rentrée de Kaïs Ghodhbène rassure l’entraîneur et les supporters de l’équipe. On espère voir l’ex et le néo-Etoilé apporter une contribution utile d’autant qu’il s’agit d’un match de Coupe où l’expérience est requise. Kaïs Ghodhbène occupera donc un poste à l’entrejeu, son poste de prédilection, aux côtés de Mohamed Ali Nafkha qui gagnerait à se montrer plus vif, plus prompt et mieux appliqué que lors de ces deux derniers matches du championnat . Il en est de même pour l’axe de la défense et autant pour Mehdi Mériah. La vigilance devra être de mise pour contrecarrer Akrout et compagnie et éviter par conséquent les erreurs fatales telle celle qui s’est produite aux ultimes secondes devant le CSHL dimanche dernier. Tout ceci pour dire que les Etoilés auront affaire à un client sérieux, avide de confirmation et à un spécialiste de l’épreuve. Faut-il aussi souligner que l’Etoile, en développant son jeu habituel tout en s’abstenant de suffisance, est à même de prouver que l’équipe est sur la bonne voie, voire sur une courbe ascendante capable de fournir de belles satisfactions. On déplore cependant, l’absence de Gelson Silva qui, nous dit-on, s’est engagé à retrouver le droit chemin pour ne se consacrer qu’à la profession de footballeur.

Formation probable
Mathlouthi, Frej, Mériah, Ben Mohamed, Ghézal, Nafkha, Ghodhbène, Melliti, Chikhaoui, Chermiti, Soltani.

Mounir EL GAÏED




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com