Jardin japonais de Montplaisir : Fermeture pour cas de force majeure





Trois mois après son inauguration, le jardin japonais est encore inaccessible au public. Et pour cause…



Tunis-Le Quotidien
Inauguré officiellement le 12 novembre dernier à l’occasion de la célébration de la Fête Nationale de l’arbre, le jardin japonais —une composante essentielle du jardin méditerranéen— continue à avoir portes closes. Situé à l’Avenue du Japon, au quartier de Montplaisir, ce jardin a pris sa forme actuelle dans le cadre de la stratégie nationale de multiplication des espaces verts. Les médias ont beaucoup parlé de cet acquis environnemental et de l’importance de la création d’un espace pareil pour l’embellissement du centre-ville et surtout pour la lutte contre la pollution dans ses multiples formes. Créé dans le cadre de la célébration du cinquantième anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Tunisie et le Japon, ce jardin a, malheureusement, ouvert ses portes pour une seule journée avant de les fermer de nouveau. Ceux qui passent devant cet espace continuent à contempler, de loin, sa beauté et sa verdure avec l’espoir de pouvoir un jour faire un petit tour et découvrir ce jardin dont on a tant loué l’originalité et le design qui rappellent la beauté des jardins japonais. L’attente qui a duré trois mois déjà semble se prolonger encore dans le temps et ce pour deux raisons essentielles. «Nous avons choisi de fermer les portes du jardin pour donner la possibilité aux végétaux de pousser en toute tranquillité. Comme vous le savez ce jardin contient plusieurs nouvelles espèces de végétations nippones et nous avons voulu saisir cette occasion pour enrichir notre pépinière qui sera un vivier de secours si on perdait l’une des plantes pour des raisons climatiques. Nous devons garder des plants de ces espèces qui s’adaptent bien avec notre climat pour améliorer et enrichir nos autres parcs», nous a expliqué M. Adel Bettayeb, le chef du service de la création des espaces verts et des pépinières de la Municipalité de Tunis. Et notre interlocuteur de préciser encore que ce jardin a été créé dans le cadre de la coopération avec le Japon et qu’il reste une deuxième partie de ce projet bilatéral pour que ce jardin japonais prenne sa forme finale. «La contribution japonaise est très importante dans ce projet, surtout en ce qui concerne l’édification des autres composantes du jardin comme la maison de thé», note notre interlocuteur. En attendant que les japonais s’investissent sur la deuxième partie de ce jardin japonais et que ces végétations se développent encore, cet espace continuera à fermer ses portes devant tous les passionnés de la nature et les habitants de Montplaisir. Pour ce printemps, les Tunisiens qui ont rêvé des ambiances romantiques nipponnes et des pluies de pétales de «Sakura» japonaises, n’ont qu’à reporter leurs programmes et patienter.

Imen ABDERRAHMANI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com