O.B. – E.S.T. (1 – 2) : Qualification méritée des Sang et Or





Le stade olympique de Béja a retrouvé hier des couleurs à l’occasion du match décalé des huitièmes de finale de la Coupe de Tunisie ayant regroupé l’O.B. et l’E.S.T.


Devant des gradins très bien garnis (7000 spectateurs environ), Béjaois et Sang et Or se sont affrontés à «visage ouvert» dans la mesure où c’était un duel à élimination directe, c’est-à-dire être ou ne pas être.
Et après deux occasions de but, la première sur une tête non cadré de Derbali en faveur de l’O.B. et la seconde suite à un tir de Berrebat détourné par le gardien béjaois Mejri, le club du Nord-Ouest ouvrit la marque. En effet, Fathalli profitant d’une mauvaise passe de Ben Younès se retrouva face à face avec Kasraoui et ce dernier ne trouva d’autre moyen que de faucher le capitaine béjaois. Le penalty indiscutable fut transformé imparablement par Seïko Timité (16’).
Ce but a eu pour effet de secouer le club de Bab Souika qui se porta en avant dans le but de parvenir à l’égalisation. Et après de chaudes alertes devant les buts béjaois, les Sang et Or parvenaient à leur fin par le biais de Michaël Eneramo. Celui-ci se procura un penalty suite à un contact avec Abdelmoônem Derbali dans les 18 mètres. Kamel Zaïem avec son sang froid habituel, transforma la sentence imparablement (32’).
Continuant sur sa lancée l’E.S.T. après les citrons, se procura deux occasions par l’entremise de Berrebat (46’) et Eneramo (48’), mais leurs tirs étaient non cadrés.
A la (54’), Fathalli sur une balle de contre fut crocheté par Ben Younès alors qu’il était le dernier défenseur. Mais, l’arbitre Ben Yaâcoub grâcia le défenseur sang et or en brandissant le carton jaune au lieu du... rouge !
Trois minutes après cet incident, l’EST allait prendre l’avantage au score par une tête de Larbi Jaber sur un corner très bien botté par Kamel Zaïem (57’). Cet avantage à la marque donna des ailes au club espérantiste et Berrebat était tout près de marquer le 3ème but de son équipe (61’). De même que Aboucherouane qui vit son tir détouré par le keeper béjaois (66’).
Et malgré quelques tentatives de part et d’autre, le score ne changea pas consacrant ainsi la qualification de l’EST. Une qualification méritée pour les Sang et Or qui ont su comment gérer les débats.

YOUSSEF




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com