La Manouba L’amant remplace l’époux incarcéré





Tunis - Le Quotidien
Qui va à la chasse perd sa place, dit l’adage. En témoigne cette affaire dont la malheureuse héroïne est une jeune épouse qui, en l’absence de son mari incarcéré pour un délit de droit commun, s’est adonnée à la débauche. Résultat: un enfant illégitime et plusieurs amants...
Suite à une information parvenue aux agents de l’ordre relevant du commissariat de la Manouba, une enquête a été ouverte afin de tirer au clair cette affaire de débauche.
En effet, les enquêteurs ont découvert qu’une femme mariée a ouvert la porte de sa maison aux hommes désirant assouvir leur désir. Les auxiliaires de la justice ont constaté également qu’un homme a même élu domicile chez la dame en question.
Au passage, un enfant est né et a été même enregistré au nom de cet amant.
Embarquée au poste, la suspecte a été interrogée. Coup de théâtre, dans sa déposition, elle a déclaré que son mari était incarcéré et purgeait une peine de prison dans une maison d’arrêt à Tunis.
Dès lors, elle s’est engagée dans une nouvelle relation. Entre-temps, elle est tombée enceinte avant d’accoucher d’un enfant. Le nouveau-né a été enregistré au nom de son amant.
Interrogé à son tour, ce dernier a nié être au courant que sa maîtresse avait enregistré le nouveau-né en son nom. Pis encore, il a déclaré qu'il n'était pas le seul à avoir entrepris des rapports avec la dame en question, informant, dans la foulée, les agents que plusieurs hommes fréquentaient le domicile de la suspecte. L’enquête close, la jeune dame a été inculpée d’actes de débauche et de faux et usage de faux. Elle a été écrouée en attendant d’être traduite en justice.

H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com