C.A. – C.S.S.





L1 (17ème J.) - Stade Olympique d’El Menzah (15h00) - Direct TV7


Du côté clubiste
Un leadership à consolider


Bien que le staff technique ait préféré s’exiler pour mener sa préparation à l’annexe de Radès, les fidèles supporters, ou plutôt les mordus parmi eux, n’ont pas dérogé à leurs habitudes en venant en bon nombre s’enquérir de l’état actuel de leur formation. S’intéressant particulièrement aux dernières nouvelles de Lassaâd Ouertani, Foued Bouguerra et Walid Hichri.


A son retour de la sélection, Lassaâd Ouertani aurait en effet donné des signes évidents de fatigue qui n’ont pas manqué d’inquiéter l’entourage du club. Mais la bonne volonté du brave Lassaâd a fini par l’emporter et permettre au pivot clubiste de se retremper dans l’ambiance des séances quotidiennes d’entraînement.
Plus de peur que de mal également pour Foued Bouguerra, touché lors du test amical livré samedi dernier à l’ESBK. Le Franco-Algérien sera en tout cas parmi les dix-huit joueurs retenus pour le rendez-vous de tout à l’heure.
Le hasard semble d’ailleurs faire bien les choses pour le canonnier clubiste puisqu’il retrouvera la compétition face au CSS, l’équipe qui lui a réussi à l’aller lorsqu’il a marqué le doublé de la victoire, s’agissant de ses premières réalisations sous le maillot zébré du CA dans le Championnat national.

Retrouver confiance
et sérénité
Quant à Walid Hichri, s’il a repris les entraînements avec le groupe, il n’en ferait pas pour autant partie tout à l’heure. Il sera probablement ménagé par Bertrand Marchand. Ce dernier n’aura vraisemblablement pas de problème pour le remplacer.
Sur un autre plan, notons que la préparation s’est poursuivie sur un rythme régulier à raison d’une séance quotidienne au cours de laquelle le staff technique s’est attelé à peaufiner certains automatismes et apporter quelques correctifs concernant les aspects technique et tactique, sans omettre bien entendu le travail physique.
Le côté psychologique aura été inclu également au programme de la préparation, menée tout au long de la semaine, d’autant que l’euphorie qui a succédé au succès obtenu dans le derby de la capitale a été atténuée par les deux semi-échecs concédés par la suite face au ST puis à l’ESZ.
On demeure cependant confiant dans l’entourage du club, du moment que les joueurs se retrouvent généralement lors des grands rendez-vous et se sentent littéralement transcendés par les gros challenges et autres défis du genre.
Mais pour quelle option optera le coach clubiste ? Gardera-t-il son équipe-type ou apportera-t-il au contraire un quelconque changement ?
Ce qui est sûr, c’est qu’il doit résoudre le problème de l’absence de Jean-Pierre Njanka qui n’a raté aucune sortie jusque-là. Marchand aurait toutefois trouvé le remède puisqu’il semble miser d’ores et déjà sur Khaled Souissi, lequel cédera sa place sur le flanc droit au revenant Laâroussi Bargougui totalement remis et qui semble retrouver toute la plénitude de ses moyens et toutes ses sensations qui lui ont permis de réussir ses sorties en début de saison. La défense aura ainsi fière allure avec la titularisation de l’inamovible Ali Boumnijel dans la cage, Mohamed Ali Gharzoul pour former la paire axiale en compagnie de Souissi et enfin Anis Amri sur le flanc gauche.
Pour l’entrejeu, la présence de Lassaâd Ouertani, Wissem Yahia et Oussama Sellami ne fait pas l’ombre d’un doute. Quant à l’attaque, si Poukong et Bidhodhane semblent tenir la corde, il n’en sera pas de même pour le troisième poste dans la mesure où Zouheir Dhaouadi, en petite forme ces derniers temps, et Foued Bouguerra demeurent en ballottage. Marchand ne tranchera apparemment qu’au dernier moment...

Formation probable
Boumnijel, Bargougui, Gharzoul, Souissi, Amri, Yahia, Ouertani, Sellami, Poukong, Bidhodhane, Dhaouadi.

Mansour AMARA


__________________


Wissem Yahia : «Concentration et vigilance jusqu’au bout»


Comment appréhendez-vous ce match?
Pour nous, tous les matches à venir sont d’une importance capitale, de véritables matches de Coupe, donc à prendre au sérieux. D’ailleurs, tout le groupe est terriblement motivé pour aborder cette rencontre avec tout le sérieux requis, s’agissant d’un classique dont le résultat peut souvent dépendre d’un petit détail.
Nous en sommes par ailleurs tout à fait conscients, sachant de surcroît que nos poursuivants guettent un faux pas de notre part pour nous déloger de notre fauteuil de leader.

Qu’avez-vous donc préconisé pour contrecarrer les desseins des autres protagonistes ?
Nous avons profité de la petite trêve d’une semaine afin de préparer ce rendez-vous dans les meilleures conditions, d’autant que certains éléments, essentiellement parmi les internationaux, se sont ressentis des efforts consentis ces derniers temps, notamment sur le plan mental après les deux matches disputés face au ST et à l’ESZ.
Certes, la préparation a été menée dans les meilleures conditions et dans la sécurité totale, mais il faut demeurer concentré et vigilant jusqu’au bout, d’autant que l’équipe adverse n’a pratiquement plus rien à perdre.

Justement quels sont les points forts et les points faibles de cette équipe adverse ?
Côté points forts, personne ne peut nier la valeur intrinsèque de la formation sfaxienne, encore moins les bonnes individualités dont elle est composée.
Quant aux points faibles, nous les mettrons à nu dans quelques heures et nous en profiterons afin d’empocher les trois points de la victoire et consolider ainsi notre leadership.

M.A.


_____________________________


Du côté sfaxien
La victoire sinon rien !


Conscients de l’importance du match face au CA, les Sfaxiens iront à Tunis pour reprendre confiance après l’instabilité des résultats
surtout à l’extérieur.


Pour réussir cette sortie, Decastel n’a rien laissé au hasard. C’est ainsi que le travail a été axé sur les aspects tactico-techniques sans négliger les côtés psychologiques et physiques. D’ailleurs dès l’entame de la semaine, les joueurs ont été soumis à un travail physique intense sous la conduite du préparateur physique Richard Michel. Par la suite, Decastel a mis l’accent sur le volet tactique en insistant sur la relance rapide pour passer de la phase défensive à cette offensive. D’autre part, il a accordé une grande importance au compartiment offensif. Pour cette rencontre l’entraîneur sfaxien disposera de tout son effectif à l’exception de Gharbi et Asamoah.
Les séances d’entraînement de jeudi et vendredi ont été axées sur l’aspect tactico-technique. Une attention toute particulière a été accordée au rôle des excentrés et la ligne d’attaque qui sera composée du duo Kouassy et Ziadi.

Formation probable
Jaouachi, Haj Messaoud, A. Ben Amor, Mardassi, Mechergui, Mrabet, Bargaoui, Hammami, Nafti, Kouassy, Ziadi.

Noureddine BACCOUCHE


__________________


Haythem Mrabet : «Jouer notre chance à fond»


Comment s’annonce le match d’aujourd’hui face au CA?
La confrontation avec le C.A. s’annonce difficile mais j’estime que nous partons favoris.
Notre équipe est au complet. Nous avons les moyens de surprendre les Clubistes. Et comme d’habitude nous aborderons le match avec le même sérieux et le même esprit de groupe.

Quel sera votre objectif au cours de ce match?
Notre tâche face au CA ne sera facile. Nous allons aborder le match avec une rage de vaincre exceptionnelle.
Nous n’avons pas de choix. Notre objectif c’est de glaner les trois points de la victoire pour nous rapprocher du leader et ne pas perdre l’espoir de jouer pour le titre.

Où réside la clé du match?
La discipline et l’application sur le terrain sont les clés de la rencontre. Etre prudent et vigilant et avoir l’esprit dégagé.

Donc, vous allez jouer l’offensive?
Le CA est une grande équipe.
Il sera sans doute super-motivé. Il a le même objectif que nous (les 3 points de la victoire) et pour cette raison nous allons appliquer les consignes de notre entraîneur: jouer l’offensive avec de la prudence en défense.
La solidarité sur le terrain sera notre point fort.

N.B.


_____________________________


Rétro
Le 106ème face-à-face


106ème confrontation, cet après-midi entre le CA et le CSS, deux clubs super-fidèles de la Ligue I et qui ont été sacrés plus d’une fois (soit par un titre de champion soit par une coupe). Au total 30 consécrations pour eux deux. C’est dire la valeur et la dimension de ces deux formations, très aguerries et surtout et encore une fois fermement décidées et bien placées pour jouer... le titre. Il faut s’attendre donc à un duel épique, acharné et spectaculaire. Jusqu’ici, les Clubistes tunisois ont été les plus efficaces et les plus entreprenants avec 46 victoires en 52 saisons contre 19 aux Sfaxiens et 40 nuls.
L’attaque tunisoise en est déjà à 136 buts marqués contre 80 aux Sfaxiens. Cela donne un total de 216 buts en 105 rencontres. Environ deux buts par match mais 1,3 but pour le CA par match.

A.D.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com