A.S.M. : Non à une nouvelle aimantation vers le bas





Alors que tout un chacun croyait à juste titre que l’opération sauvetage avait atteint sa vitesse de croisière, la réalité du terrain y a apposé un cinglant démenti. Et de retomber dans la spirale tournoyante des matches-couperets, comme celui qui mettra aux prises les Marsois aux Hammam-Soussiens, cet après-midi.


Le plus dur a pourtant été fait, depuis cette probante parité décrochée face à l’ESS à Sousse, à savoir une retentissante série de trois victoires successives (CAB, OB, EOGK). Du coup, l’ASM a fait une spectaculaire remontée au classement laissant loin, derrière lui, ses principaux concurrents pour la lutte pour le maintien. Mais deux revers de suite, dont le premier face au CSHL au Chtioui est tout à fait inadmissible, au vu du sentiment de suffisance fort déplacé dont ont fait montre la plupart des joueurs.
Le point de la situation, justement, avec Moncef Ben Hassen, l’entraîneur-adjoint: «Il s’agit, en effet, d’une tournure inattendue. Sans vouloir faire porter le chapeau à qui que ce soit, il y a un facteur incontournable, à savoir la mentalité de certains joueurs, propre d’ailleurs à l’écrasante majorité des footballeurs tunisiens, consistant à faire preuve de relâchement, une fois un brin de sécurité ressenti. Sincèrement, toutes les parties prenantes du club n’ont lésiné sur rien pour favoriser toutes les conditions de réussite. C’est aux joueurs maintenant, auxquels nous avons demandé de se concerter entre eux, de s’impliquer totalement et d’assumer entièrement leurs responsabilités».
Et ils devraient avoir eu largement le temps de le faire, puisqu’ils ont été rassemblés depuis jeudi après la séance d’entraînement, dans le cadre d’une fructueuse et paisible mise au vert.

Ligne d’attaque recomposée
Et elle le sera à 100%, du moment que les deux attaquants de service, Jupiter et Kazadi, feront défaut aux leurs, tout à l’heure. Si le Camerounais est suspendu pour somme d’avertissements, le Congolais ne s’est pas encore remis de sa blessure, contractée au cours du match livré au CAB. En revanche, Kaddèche et Mghannem, ayant purgé leur suspension, retrouveront leurs postes respectifs. C’est ainsi que comme dernier rempart, Azaïez sera reconduit, en l’absence de Khalfaoui qui sera réhabilité dans ses droits à partir de la prochaine ronde et ce, après le rachat de la moitié de la peine infligée. Sur les flancs, Bouguerra et Ghazouani seront en ballottage à droite, alors que Mghannem sera titularisé à gauche. Dans l’axe défensif, Kaddèche et Guitouni seront, de nouveau, associés. En cas d’option pour un axe à trois, Mejri aura à trancher entre Nachi et Gaye. Sinon, l’entrejeu aura son profil coutumier, avec le quatuor Hammami, Touati, Ben Nasr et Khémila. Aux avant-postes, Rehifi et Louihbi, qui avancera ainsi d’un cran, devraient suppléer Kazadi et Jupiter.

Formation probable
Azaïez, Bouguerra, Guitouni, Kaddèche, Mghannem, Hammami, Touati, Ben Nasr, Khémila, Mouihbi, Réhifi.

Wahid SMAOUI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com