Le Kef L’épouse et son amant tuent le nouveau-né





Tunis - Le Quotidien
Au moment où la justice s’apprêtait à rendre son verdict dans une affaire d’adultère, l’épouse et son amant ont décidé de tuer le nouveau-né. Ce drame s’est produit dans un village situé à proximité de la ville du Kef en milieu de semaine dernière.
Après avoir purgé une peine de prison l’époux est renté chez lui après huit mois d’absence. Le premier jour passé, il s’est aperçu que sa femme avait pris du poids surtout au niveau du ventre. Hésitant au départ, il n’a pas tardé à lui demander si elle n’était pas enceinte.
Il eut, en effet, la confirmation que ses doutes étaient bien fondés. Sa femme l’ayant informé qu’elle était à son huitième mois de grossesse.
La nouvelle est tombée comme un couperet. Comment justement son épouse était-elle tombée enceinte alors qu’il ne l’avait pas touchée depuis plus de huit mois?
Dès lors pour mettre fin à ces interrogations, il n’a pas hésité à saisir les autorités.
Une plainte fut, justement, déposée donnant lieu à l’ouverture d’une enquête. Convoquée au poste, l’épouse est restée sur sa position persistant que le bébé qu’elle portait est bel et bien le fruit d’un rapport légitime avec son époux.
Du coup, les auxiliaires de la justice ont fait appel à la science pour déterminer la paternité de l’enfant.
En attendant, en effet, les résultats des analyses de l’ADN, l'affaire avait pris une autre tournure.
L’épouse a, justement, accouché ...
A sa sortie de l’hôpital, elle a demandé à son amant d’abandonner l’enfant dans une rue.
Mais notre bonhomme avait une autre idée en tête. Il a proposé, ainsi, à sa maîtresse de se rendre dans un autre village où ils ont tué le nouveau-né avant de l’enterrer et rentrer chez eux comme si de rien n’était.
Et voilà que le mari allait découvrir que subitement sa femme n’est plus enceinte. Refusant de lui expliquer ce qui s’est passé, l’époux a informé les agents de l’ordre.
L’enquête relancée, l’épouse a été interrogée une seconde fois avant d’être soumise à un examen médical. Il s’est avéré alors qu’elle a bel et bien accouché.
Le pot aux roses découvert, elle a préféré passer aux aveux déclarant que depuis l’incarcération de son mari, elle a fait connaissance d’une jeune homme âgé d’une trentaine d’années et épicier de son état.
L’épouse a pris, ainsi, l’habitude de rencontrer son amant dans son épicerie jusqu’à ce qu’elle ait découvert qu’elle était enceinte.
N’étant pas en mesure d’avorter, sa grossesse a été découverte lorsque son mari est sorti de prison.
L'enquête close, les deux amants ont été écroués en attendant d’être traduits en justice.

H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com