O.B. – E.S.T. (1 – 2) : Bis Repetita !





On s’attendait à une réaction de l’OB et à une meilleure prestation en vue d’un résultat différent de celui enregistré lors de la rencontre de la Coupe mais on a eu droit dimanche à un remake du même match.


Hamdi Ouerhani n’a pas donné le plus qu’on attendait de lui et le côté gauche était toujours aussi boîteux.
Le même scénario se produisit. Des attaques et des incursions sans aucune ligne directrice pour l’OB, une détermination et une application de l’Espérance et surtout un Mourad Melki aux poumons d’acier qui a retrouvé ses jambes de 20 ans. Les premières attaques béjaoises furent inachevées, car les attaquants butèrent contre une défense espérantiste fermée à double tour.
Toutefois, le verrou de cette défense cadenassée sauta lorsque le virevoltant Fathalli fut fauché en pleine surface de réparation à la suite d’un joli slalom, Seïko encore lui, exécuta le penalty et trompa pour la seconde fois en 4 jours le keeper espérantiste (31ème minute).
Les Béjaois furent incapables de profiter de cet avantage ni encore moins de le conserver.
42ème minute, un coup franc bien ajusté par l’excellent Melki, Amine Letifi, de la tête, met le ballon dans les filets de Mejri (43ème minute).
Alors qu’on s’attendait à un retour des Béjaois dans le match, le second but de Letifi (45ème minute) venait d’enterrer leurs dernières illusions.
La deuxième période fut dominée par l’Espérance. En effet, les Sang et Or étaient plus habiles dans la conservation et la circulation du ballon.
Une victoire méritée de l’Espérance qui démontra une excellente organisation et une détermination farouche de gagner. Par contre, l’OB a calé à deux reprises en l’espace de 4 jours à domicile et ne peut s’en prendre qu’à lui-même.

YOUSSEF




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com