C.A. : Beaucoup de travail reste à faire





Une victoire arrachée en fin de compte dans la douleur. Arrachée dans le vrai sens du terme, puisque les protégés de Bertrand Marchand ont dû attendre l’ultime minute du temps additionnel pour forcer la décision.


Les Clubistes ont, donc, bien souffert avant de parvenir à leurs fins et empocher finalement trois points des plus précieux. Peut-être même les plus précieux après ceux acquis du voisin espérantiste, pratiquement dans les mêmes conditions également.
Pourtant, les Clubistes n’étaient pas au mieux de leur forme dimanche dernier, commettant trop d’erreurs qui auraient pu leur coûter très cher. Beaucoup de déchets en effet dans le jeu des Clubistes et des défaillances individuelles que leur adversaire du jour, heureusement pour eux, n’a pas su exploiter.
Cela allait de la petite forme des hommes de l’entrejeu, Ouertani et Yahia, et à un degré moindre Sellami, jusqu’à la passivité et le manque de tranchant et de punch des attaquants, en passant par la fébrilité de l’arrière-garde, il est vrai «orpheline» de Jean-Pierre Njanka, puis pénalisée par la blessure de Mohamed Ali Gharzoul, et enfin trahie par le manque de compétition de Bargougui et Hichri.
Au cours de la conférence d’après-match, le coach clubiste n’a d’ailleurs pas manqué de souligner, sinon d’énumérer, tous les problèmes qui ont perturbé la préparation au cours de la semaine dernière, sans oublier la blessure à la dernière minute de Zouheïr Dhaouadi souffrant des adducteurs.
Des malheurs qui n’ont toutefois pas empêché les poulains du technicien français, qui contenait par ailleurs mal sa satisfaction et son bonheur, de réussir l’essentiel, celui de glaner trois nouveaux points qui leur permettent de consolider leur leadership. Beaucoup de travail reste cependant à faire.

Gharzoul absent six semaines
Victime d’une blessure à l’épaule à la (25’) du choc de
dimanche dernier face au CSS, Mohamed Ali Gharzoul subira incessamment (dans les
heures à venir) une intervention chirurgicale en France où il sera entouré des siens.
Le brave Gharzoul sera ainsi absent des terrains pendant six semaines, pour le moins. Un coup dur pour les
Clubistes, ainsi que pour la sélection olympique appelée à disputer le match retour des éliminatoires des Jeux olympiques le 24 mars prochain au Botswana.

Yahia et Poukong suspendus
Comme un malheur ne vient jamais seul, les Clubistes seront privés ce dimanche, face au CSHL, de Wissem Yahia et Moussa Poukong qui ont récolté dimanche dernier leur troisième carton suspensif.
Notons que pour Yahia il s’agit de la seconde série, ayant auparavant raté la rencontre de la treizième journée.

Mansour AMARA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com