«Arabesques, l’aventure de la langue arabe en Occident» : Des mots qui en disent long





Le livre d’Henriette Walter et Bassam Baraké n’est pas de cette catégorie de livres savants où l’on procède à un étalage de connaissances. Dans «Arabesques, l’aventure de la langue arabe en Occident», sorti il y a peu aux «Editions du Temps, Robert Laffont», l’écrit relevant du domaine de la linguistique se fait tour à tour élaboré et distrayant.


Un livre foisonnant de subtilité en fait comme on l’aime, parsemé d’humour, au goût relevé d’une touche d’exotisme.
Voilà, enfin, un ouvrage qui rend à César ce qui lui revient. Il est, en effet, truffé de termes dont l’origine revient à la langue arabe qu’on croyait jusqu’ici, à tort, français et vice-versa.
Les deux auteurs nous proposent, à l’issue d’une recherche de longue haleine, le glossaire de ces mots qui se sont croisés et chevauchés à travers le temps.
Henriette Walter est professeur honoraire de linguistique à l’université et membre du Conseil supérieur de la langue française.
L’auteur de «L’aventure des mots français venus d’ailleurs», et «L’aventure des langues en Occident» est aussi récipiendaire de plusieurs prix en France.
Henriette Walter est une érudite qui sait livrer des écrits à la fois savants et amusants.
Bassam Baraké, lui, est professeur de linguistique française et arabe à l’Université libanaise (Beyrouth), membre du Conseil supérieur de l’Institut supérieur arabe de traduction et auteur d’un ouvrage sur la phonétique de l’arabe et de plusieurs dictionnaires dont le Dictionnaire français-arabe publié aux Editions du Temps. Dans «Arabesques, l’aventure de la langue arabe en Occident», les deux auteurs scrutent au plus près la langue arabe, et française bien entendu, pour lever le rideau sur des faits liés à l’histoire omis par certains ou rencontrant l’indifférence et l’hostilité d’autres.
Le lecteur connaisseur de la langue arabe y trouvera ici un texte ingénieux qui lui apprend à se connaître soi-même.
Le novice qui commence à peine à se familiariser avec la langue arabe découvrira, ravi, un outil pédagogique qui reprend l’essentiel du vocabulaire qui s’apparente au français.
Des annexes facilitent le bon usage du livre qui se trouve étayé d’exemples éloquents.
L’aventure nous prend à redécouvrir une histoire digne des mille et une nuits. Des mots qui s’égrènent nous parlent de la reine de Saba, de ses lettres échangées avec le roi Salomon, des poètes d’Amour musulman de la création de Beit Al-Hikma (maison de la sagesse) qui coïncide avec l’ère de la grandeur de la civilisation musulmane...
Les auteurs nous apprennent l’origine de la langue arabe (sémitique) et les différents changements que celle-ci a connus à travers le temps... On prend plaisir, ainsi, à plonger entre les arcanes des phrases, dans les dédales de la linguistique pour enfin avoir les moyens de réfléchir sur ce que des âmes malintentionnées ont, un jour, appelé «Choc des civilisations».

Mona BEN GAMRA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com