Israël : Les spéculations sur une guerre avec la Syrie vont bon train





Selon le quotidien israélien Haaretz, l’armée syrienne aurait procédé à des mouvements de troupes en direction de la frontière avec Israël.


Le Quotidien-Agences
"L'armée syrienne se renforce de manière sans précédent dans tous les domaines ces derniers temps avec l'aide financière de l'Iran", écrit en Une Zeev Schiff, le correspondant militaire du journal Haaretz.
Dans cette course aux armements "l'accent est mis notamment sur les missiles et les roquettes à longue portée", écrit-il.
"Il apparaît que des troupes syriennes ont fait mouvement pour se placer à proximité de la frontière sur le Golan", poursuit Zeev Schiff, en relevant que des mouvements similaires avaient été le prélude au déclenchement de l'offensive syrienne sur ce front lors de la guerre israélo-arabe du "Kippour" d'octobre 1973.
Réagissant aux informations du Haaretz le général de réserve Amos Gilad, conseiller du ministre israélien de la Défense, Amir Peretz, a déclaré à la radio publique qu'il "n'y a aucune information indiquant que les Syriens s'apprêtent à nous attaquer dans les mois qui viennent".
"Le fait que la Syrie renforce ses capacités militaires ne signifie pas qu'on va être attaqué demain mais il est certain qu'il faut y être prêt", a-t-il ajouté soulignant que les informations de Schiff étaient "généralement très crédibles".
Les mouvements de troupes syriennes dont le journal a fait mention n'ont, selon lui, "rien de comparable" à ceux auxquels la Syrie et l'Egypte ont procédé avant le déclenchement simultané de leur offensive contre Israël lors de la guerre du "Kippour".
Il n'a pas démenti toutefois les mouvements de troupes dont le Haaretz a fait état.
"Il n'y a pas de danger de guerre, il n'y a pas un déploiement de forces indiquant qu'Israël serait menacé d'une offensive demain", a-t-il toutefois affirmé.
L'armée israélienne a mené d'importantes manœuvres sur le plateau du Golan, impliquant des unités d'infanterie, des blindés, l'artillerie et l'aviation.
Le ministre israélien de la Défense, Amir Peretz, qui a assisté à ces manœuvres a affirmé qu'elles n'étaient pas "liées à un éventuel conflit",


_____________________


Peretz voit la vie en noir !


Le ministre israélien de la Défense, Amir Peretz, a observé en plein jour d'importantes manoeuvres israéliennes sur le plateau syrien occupé du Golan et s'est étonné de l'obscurité totale dans laquelle évoluaient les troupes. Ses jumelles étaient recouvertes de leurs deux caches protecteurs.
Une photo publiée hier en une des deux grands quotidiens israéliens, le Yédiot Aharonot et le Maariv, montre un Peretz très concentré, les yeux vissés à ses jumelles recouvertes de leurs caches. A ses côtés, dans la même pose guerrière, le chef d'état-major, le général Gaby Ashkenazi, observe quant à lui les mêmes manœuvres, mais en pleine lumière.
"Il voit la vie en noir", a ironisé en légende le Maariv. "L'avenir est sombre pour M. Peretz", a titré le Yédiot.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com