«Les Nuits de la chanson du tarab» : Bouchnaq, Hayek et Chaouachi au rendez-vous





Du 26 au 28 février, la scène des manifestations culturelles sera enrichie par l’apport d’un nouveau festival. Il s’agit du festival «Layali El Oughnia Tarabia» qui sera placé sous la direction d’Ezzeddine Béji. Des artistes de renom, tunisiens et arabes, s’y produiront.


Cette nouvelle manifestation bénéficiera du soutien du ministère de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine. Elle verra de grands noms de la chanson du tarab arabe se produire dans deux espaces, en l’occurrence la Maison de la Culture Ibn Rachiq et la Coupole d’El Menzah qui accueillera la soirée de clôture. Durant les deux premières soirées programmées les 26 et 27 février à Ibn Rachiq, les férus du tarab auront l’occasion de découvrir de grands chanteurs comme le Tunisien Noureddine Béji et l’Egyptien Mohamed El Helou. Ces deux artistes animeront la première soirée du tarab.
L’assistance de la Maison de la Culture Ibn Rachiq découvrira également d’autres talents qui se sont distingués, depuis des années, dans le style du tarab comme Mounir Mahdi, Rim Nagati, Noureddine Ben Aja, Raouf Abdelmajid et Adnène Chaouachi, qui feront voyager les spectateurs dans les répertoires des plus grands noms du tarab arabe. Ils visiteront en effet les œuvres de Abdelhalim Hafedh, Mohamed Abdelwaheb, Maher El Ghaffar, Feïrouz, Hédi Jouini et Ali Riahi. Les artistes tunisiens qui interpréteront les répertoires de ces grands noms seront accompagnés par une troupe de 68 instrumentistes tunisiens, dirigée par Hammadi Ben Othmane.
La clôture du festival: «Les Nuits de la chanson du tarab» prévue le 28 février à la Coupole d’El Menzah sera haute en couleur. Lotfi Bouchnaq, le soprano du tarab tunisien et arabe s’y produira. L’artiste tunisien interprétera sa nouvelle «wasla». Au cours de cette soirée de clôture, un autre grand nom de la musique égyptienne signera une prestation. Il s’agit de Hani Chaker qui visitera quelques œuvres d’Abdelhalim Hafedh. Dina Hayek, la diva libanaise, sera également au rendez-vous ainsi que d’autres compositeurs égyptiens qui feront goûter au public les délices du tarab d’hier et d’aujourd’hui. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le programme de ce nouveau festival s’annonce, d’ores et déjà, alléchant. Une conférence de presse est d’ailleurs programmée demain samedi par les organisateurs pour lever le voile sur les moments forts de ce festival.

Ousmane WAGUE




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com