Gestion des déchets ménagers : Le recyclage, un choix pour le futur !





D’ici une vingtaine d’années, on devrait compter annuellement près de 10 millions de tonnes de déchets ménagers. Un très lourd fardeau pour les pouvoirs publics chargés de gérer les décharges municipales. Parmi les alternatives qui se profilent derrière ces montagnes d’ordures et qui se sont avérées très efficaces sous d’autres cieux :
le recyclage…


Tunis-Le Quotidien
A l’instar de ce qui se passe de par le monde, la course vertigineuse des industriels tunisiens à produire sans cesse des marchandises de toutes sortes et pour tous les usages a fini par donner lieu à un phénomène qui constitue le revers de la médaille de toute société de consommation : des tonnes de déchets d’emballages qui inondent l’environnement des agglomérations et dont la collecte et la gestion mettent les municipalités face à d’énormes difficultés.
La gestion des déchets ménagers en Tunisie est effectuée en grande partie par les structures municipales. L’opération se fait par voie de collecte et d’incinération dans des décharges contrôlées réparties dans les grandes villes.
La croissance du volume des déchets ménagers met cependant de plus en plus les autorités devant de nouveaux défis. Il s’agit particulièrement de mettre en place des programmes de gestion durable des déchets. C’est dans ce sens qu’ont été mises en œuvre des stratégies nationales de collecte de certains types de déchets domestiques considérés toxiques tels le plastique et les piles électriques usagées. Mais malgré les résultats jugés positifs réalisés dans ce sens, les autorités sont appelées à développer davantage le contrôle de la gestion des déchets.
Outre la lutte contre les décharges anarchiques, il est de plus en plus approprié de promouvoir d’autres techniques tel le recyclage. Cette technique de gestion des déchets est aujourd’hui assez développée dans certains pays notamment en Europe. Elle est devenue une véritable industrie dont les acteurs réalisent des gains substanciels se chiffrant à plusieurs milliards de dollars.
Pour la Tunisie, la quantité de déchets évacuée chaque année par les ménages s’évalue à environ 2,5 millions de tonnes. Elle pourrait être multipliée par quatre ou cinq d’ici l’an 2025, c'est-à-dire que les municipalités vont devoir trouver la bonne manière pour gérer quelque 10 millions de tonnes d’ordures. Pour l’instant, en ce qui concerne les techniques de gestion de ces déchets, le recyclage est loin d’être un choix stratégique.
D’après un rapport émanant d’une institution diplomatique européenne établie en Tunisie, sur l’ensemble des déchets ménagers seulement 5% sont recyclés. Le reste des déchets sont ou bien compostés (0,5%) ou bien jetés dans des décharges «anarchiques» (44.5%) alors que la gestion municipale, qui s’effectue essentiellement par enfouissement et incinération, elle ne concerne que la moitié, soit 50% des déchets ménagers acheminés vers les décharges contrôlées.
La quantité des déchets évacués chaque année par le secteur résidentiel dans notre pays, est évalué à environ 2,5 millions de tonnes dont près de 700.000 tonnes dans le seul Grand Tunis. Les ménages tunisiens produisent divers types d’ordures. Cela varie du végétal (70% des ordures ménagères), le papier carton (10%), le plastique, cuir et caoutchouc (11%), le textile (3%) et le verre.
Sous d’autres cieux, la revalorisation des déchets à travers le recyclage est désormais un choix stratégique.
En Europe, le recyclage tend même à évoluer pour s’inscrire dans le dispositif normatif engageant les pays membres de l’Union. Et à l'échelle européenne, 33 % des déchets sont aujourd’hui recyclés ou compostés avec comme objectif pour 2020, 50 % des déchets ménagers et 70 % des déchets industriels et de production devront être réutilisés ou recyclés. Cela permet de dire que la production des déchets recyclables pourrait d’ici quelques années devenir un critère de compétitivité économique dans la zone euro-méditerranéenne au sein de laquelle la Tunisie tend à être un acteur à part entière. Pour les années à venir, la promotion du recyclage est un créneau gagnant à plusieurs niveaux. Outre la protection de l’environnement et de la santé des citoyens, le développement d’une industrie de recyclage permettra de créer des postes d’emploi fixes.

H. GHEDIRI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com