Chambre des députés : La flambée des prix des logements et la transparence des appels d’offres publics en débat…





Une séance de débat s’est tenue, hier, dans l’hémicycle du Bardo, entre Mme Samira Khayach Belhaj, ministre de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire et les députés.



Tunis-Le Quotidien
Le programme présidentiel de promotion des conditions de vie dans les quartiers populaires, alentour de la capitale, et des grandes villes, en général, a provoqué une cascade d’interventions.
Les députés se sont notamment enquis des délais de l’exécution de ce programme qui touche 26 cités comptant 166 mille habitants pour un investissement de près de 115 millions de dinars et des quartiers concernés par la première tranche.
La stratégie du ministère  en matière de développement de l’infrastructure routière a également suscité de nombreuses interventions.
Le député Kamel Dhaouadhi (RCD) s’est interrogé sur les raisons du retard qu’accusent les travaux relatifs à l’autoroute reliant Tunis à Bizerte et Al Alia à Menzel Bourguiba. La députée Khadija M’baziaâ (PUP) s’est enquis de l’avancement des travaux de l’autoroute reliant les pays du Maghreb arabe.
Dans ce même registre, le député Mouldi Ayari s’est interrogé sur les délais  de la fin des travaux sur l’autoroute Tunis-Oued Ezzarga.
Volet habitat, le député Abdallah Abaâb (RCD) a mis l’accent sur la nécessité d’accélérer le rythme de la régularisation de la situation foncière des anciens lotissements aménagés par la Société Nationale Immobilière de Tunisie (SNIT) puisque de nombreux bénéficiaires des programmes de logement social ne bénéficient pas encore de leurs titres fonciers.


Hausse continue des prix des logements
Le député Mounir Ayadi (PUP) a fait remarquer que la flambée des prix des logements a des retombées négatives sur le pouvoir d’achat des citoyens. Il a appelé à revoir à la baisse les taux d’intérêt se rapportant aux crédits logement.
Sur un autre plan, le député Mohamed Raja Litaïem (MDS) a précisé que les nombreux quartiers populaires qui poussent comme des champignons aux alentours de la capitale sur des terrains non viabilisés remet en question l’utilité des programmes de lutte contre les constructions anarchiques.
Le député Ismaïl Boulehya (MDS) s’est enquis sur les mesures assurant la protection des zones agricoles contre l’expansion urbaine non planifiée et les caractéristiques du plan d’aménagement urbain du Grand Tunis à l’horizon de 2030.
Par ailleurs, les députés ont appelé à mieux protéger la capitale contre les inondations et à améliorer la transparence des procédures relatives aux appels d’offres publics.µ


Walid KHEFIFI 


____________________


Mme Samira Khayach Belhaj (ministre de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire) :
«Les autorités veillent au respect de la transparence des procédures relatives aux appels d’offres»


En réponse aux questions des députés Mme Samira Khayach Belhaj, ministre de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire,  a précisé que la Tunisie dispose de 2000 km d’autoroutes. L’infrastructure routière compte également 6000 km de routes. Les investissements consacrés à cette infrastructure ont évolué passant de 45 millions de dinars en 1987 à 310 millions de dinars en 2007.
La ministre a fait remarquer également que la Tunisie a été le seul pays qui a réalisé des avancées considérables en ce qui concerne l’autoroute maghrébine reliant Toubrok en Libye à la capitale mauritanienne Nouakchott.
S’agissant des appels d’offres publics, Mme Khayach a indiqué que les pouvoirs publics accordent un intérêt particulier à la transparence des procédures qui s’y rapportent d’autant plus que l’ouverture des plis contenant les offres se fait en présence des entrepreneurs.
Pour ce qui est de la lutte contre les constructions anarchiques, la ministre a fait savoir que les municipalités ne ménagent aucun effort pour lutter contre ce phénomène tout en appelant les citoyens à s’abstenir d’acheter des lots de terrain non viabilisés.
D’autre part, Mme Khayach a mis l’accent sur l’importance du programme de promotion du cadre de vie dans les cités populaires. Elle a précisé que ce programme a été élaboré à l’issue de la visite inspirée qu’a effectuée le président Ben Ali à la région Sidi Hassine Séjoumi.
Un CMR, tenu le 8 février, a décidé de développer l’infrastructure, de mettre en place les commodités nécessaires et les équipements collectifs et de promouvoir les activités productives au niveau de 26 quartiers regroupant 166 mille habitants. L’étude relative à la région de Sidi Hassine a été entamée le 9 février.
Le démarrage des travaux est prévu pour fin mars.

W.K.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com