28ème Congrès national de chirurgie : Le cancer du rectum sous la loupe des spécialistes





Tunis-Le Quotidien
 Le cancer du rectum est le thème principal du 28ème Congrès national de chirurgie qui se tient depuis hier à Tunis. Organisée par l’Association Tunisienne de Chirurgie (ATC), cette manifestation réunit comme chaque année des spécialistes tunisiens, maghrébins et européens.
 A propos du thème de cette année, il s’agit d'une pathologie de plus en plus fréquente en Tunisie. A l’hôpital de la Rabta, trois à quatre interventions chirurgicales des cancers colorectaux sont effectuées par semaine. Et le Professeur Montasser Kacem, trésorier de l’ATC de souligner à ce propos l’importance du diagnostic précoce : «le chirurgien tunisien dispose de tous les moyens qui lui permettent de guérir le patient. Il suffit d’arriver à temps, avant l’évolution de la maladie», explique-t-il.
 Pour ce qui est des facteurs de risque de ce cancer, le spécialiste évoque les polypes en premier lieu. Il y a par ailleurs des maladies héréditaires qui peuvent être impliquées dans ce type de cancer.
 A préciser, que le cancer du rectum et le cancer colo-rectal sont spécifiques aux pays industrialisés. La Tunisie, pays émergent, court ce risque plus qu’auparavant.
 Il va sans dire que la carcinologie digestive est très fréquente dans nos murs. D’après le trésorier de l’ATC, notre pays hérite, en effet, de tous les inconvénients des pays européens. En France par exemple, 30 mille nouveaux cas de cancers colo-rectaux sont recensés par an.
 Pour sa part, le Pr Morched Abdessalem, le S.G. adjoint de l’ATC insiste sur les fissures et les hémorroïdes auxquelles il faut faire attention. En effet, nombreux sont nos concitoyens qui ne prennent pas ces problèmes au sérieux et les banalisent. Or, le sang dans les selles n'est pas toujours synonyme de fissure ou d’hémorroïdes. Il peut être également le signe d’un cancer rectal ou colo-rectal. D’où l’importance de l’examen médical. D’ailleurs, l’objectif du congrès est de sensibiliser les médecins et les spécialistes quant à l’exploration.
 Cela dit, la chirurgie est très développée en Tunisie. Elle a atteint un niveau très élevé notamment en cancérologie. Trois jours durant, des communications scientifiques, libres, orales, filmées et affichées témoignent de l’avancée de cette discipline aussi bien dans notre pays que sous d’autres cieux.
 Un autre rendez-vous est programmé pour les 17, 18 et 19 mai à Hammamet où se tiendront les 1ères journées francophones de chirurgie.
 
 M.K.



Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com