Des restrictions aux forces US nuiraient à leur mission





Le Quotidien-Agences
 Le chef d’état-major interarmes, Peter Pace, a déclaré que l’idée évoquée par John Murtha, chef de la majorité démocrate à la Chambre des représentants, d’imposer des conditions au déploiement de nouvelles forces américaines en Irak, réduirait leur capacité à accomplir leur mission. Selon le général des marines Peter Pace, la proposition de Murtha réduirait le nombre de soldats américains habilités au combat en Irak et « provoquerait des manques sur le terrain ».
 Pour sa part, le secrétaire américain à la Défense Robert Gates a déclaré que les Etats-Unis pourraient être présents en Irak « pour une longue période » et a évoqué les bases militaires américaines en Allemagne et en Corée du Sud. Gates a souligné toutefois que Washington ne désirait pas avoir des bases permanentes en Irak et que toute présence militaire à long terme dans ce pays serait bien moindre que l’actuel niveau de déploiement, à savoir environ 140 000 hommes. Gates a expliqué que même si le plan du président George Bush prévoyant un accroissement des effectifs militaires américains en Irak permettait de réduire les violences dans ce pays, les forces irakiennes auraient encore besoin de l’armée américaine pour la logistique, les communications, le renseignement et la formation.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com