Vente de missiles antichars russes à la Syrie : Israël sur le qui-vive





Al-Qods occupée-Agences
Israël s'inquiète d'une possible vente de missiles antichars russes ultra sophistiqués à la Syrie capables de percer le blindage des chars les plus modernes, a rapporté en «Une» le quotidien israélien à grand tirage, Yediot Aharonot.
Ces missiles, qui équipent l'armée russe, sont connus au sein de l'Otan sous le nom AT-15 et ont une portée de six kilomètres, soit plus que la portée de tir des chars les plus modernes, note le journal.
Le missile est dirigé vers sa cible par rayon laser et au radar ce qui lui permet de déjouer les systèmes de défense des chars. Il est armé d'une charge pouvant percer non seulement le blindage des chars les plus modernes mais également des bunkers.
Lors de ce conflit particulièrement dévastateur de 34 jours, le Hezbollah avait utilisé avec efficacité des missiles antichars russes livrés, selon Israël, par la Syrie, contre les blindés israéliens.
"Livrer aujourd'hui des armes à la Syrie signifie l'encourager à entrer en guerre", a déclaré le vice-Premier ministre israélien, Shimon Peres, interrogé à la radio publique israélienne.
"Personne ne menace la Syrie, et certainement pas Israël", a-t-il prétendu.
Pour l'ancien chef de la diplomatie israélienne, Sylvan Shalom, du Likoud (opposition de droite), "il faut faire comprendre à la Russie qu'elle joue avec le feu et que ce jeu peut provoquer un embrasement de la région qui menacera la stabilité du monde".
"Israël doit agir de toute ses forces pour faire cesser les agissements de la Russie dans la région", a-t-il affirmé, également à la radio.
"Le président (Vladimir) Poutine tente à tout prix de ressusciter l'empire soviétique. Tout ennemi des Etats-Unis devient son ami et tout ami des Etats-Unis devient son ennemi. On ne peut s'expliquer autrement son action dans la région", a soutenu Shalom.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com