«Kairouan, capitale de la culture islamique pour 2009» : Un nouveau look pour la cité des Aghlabides





Des travaux de restauration ont été entrepris dans les différents monuments et sites archéologiques de la ville de Kairouan dans l’objectif de créer des circuits culturels dans la cité promue «Capitale de la culture islamique pour l’année 2009».


Annoncée lors du dix-neuvième anniversaire du Changement, cette mesure présidentielle vise à rendre à Kairouan son rayonnement culturel d’antan sur la scène islamique. D’ores et déjà le ministère de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine commence à se pencher sur la conceptualisation de ce projet d’envergure internationale.
Et c’est aussi dans ce même contexte que la ville de Kairouan commence à faire l’objet d’un relookage, tous azimuts, dont l’objectif est, non seulement, de créer des circuits touristiques, mais aussi de préparer la capitale des Aghlabides à accueillir cette grandiose manifestation internationale.
C’est d’ailleurs dans ce contexte, que de nombreux projets de restauration ont été mis à exécution dans la capitale des Aghlabides. «Le Bassin des Aghlabides», un des monuments connus de Kairouan, fait actuellement l’objet de travaux de restauration pour une enveloppe globale de 100.000 dinars. Ce bassin subira des opérations de sauvegarde et sera exploité  à des fins culturelles et touristiques afin d’assurer l’adéquation entre les loisirs et la sauvegarde du patrimoine.
Le mausolée «Imam Sahnoun» vient de subir de son côté des travaux de restauration d’un coût de 120.000 dinars. Ce haut lieu dédié à cet illustre savant musulman abritera vraisemblablement, une bibliothèque destinée à mieux faire connaître la production intellectuelle de l’Imam Sahnoun.


La Médina aussi
Il y a lieu de noter que des projets de restauration et de sauvegarde des monuments de la Médina de Kairouan ont d’ores et déjà été réalisés et visent à garantir un certain équilibre entre les sites archéologiques, l’extension urbaine et les activités économiques. D’autres travaux sont actuellement en cours et visent à aménager les circuits du tourisme culturel. Ceux-ci s’étalent sur un parcours de 1600 mètres pour un coût global de 464.000 dinars.
Dans le même contexte, des travaux de climatisation de la prestigieuse mosquée Okba Ibn Nafâa, viennent de démarrer dernièrement. D’autres projets, telle la construction du Centre du patrimoine pour faire connaître la ville de Kairouan et ses monuments dont le coût est estimé à 120.000 dinars, sont en cours d’exécution ainsi que des travaux d’aménagement et d’embellissement des façades de la Place El Jerba.
Afin de donner un coup de pouce aux travaux et d’accélérer le rythme de relookage de la capitale des Aghlabides, M. Mohamed  El Aziz Ben Achour vient de se rendre à Kairouan pour inspecter le bon déroulement des travaux de restauration. Des sources proches du ministère de la Culture nous ont révélé que d’autres projets verront le jour dans les mois à venir pour que Kairouan soit fin prête pour accueillir les manifestations culturelles entrant dans le cadre des festivités: «Kairouan, capitale de la culture islamique».


Ousmane WAGUE




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com