Présidentielle française : Bayrou confirme son statut de “3ème homme”





Paris-Agences
Le centriste François Bayrou confirme son ascension dans les intentions de vote pour la présidentielle française, obtenant 18,5% dans un sondage publié hier qui conforte son statut de "troisième homme" face aux favoris Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal.
Au premier tour de l'élection d'avril-mai, François Bayrou, 55 ans, chef du parti UDF et ancien ministre de l'Education, gagne 6,5 points en deux semaines, selon ce sondage TNS-Sofrès pour le journal Le Figaro.
Nicolas Sarkozy pour la droite arrive toujours en tête à 31%, mais perd deux points, tandis que la socialiste Ségolène Royal perd un demi-point à 25,5%. Au second tour, Sarkozy l'emporterait par 54% contre 46% pour Royal.
Le leader de l'extrême droite Jean-Marie Le Pen (FN), qui avait provoqué un séisme en 2002 en arrivant au second tour face à Jacques Chirac, obtient 12% des intentions de vote, en baisse de 1%. Le Pen dit ne pas être certain de participer à l'élection, faute de pouvoir réunir les 500 parrainages d'élus nécessaires à sa participation.
Tous les instituts enregistrent depuis quelques semaines une progression du leader centriste, passé de quelque 6% à 17/18% et même 19%, son plus haut niveau. Bayrou assure désormais qu'il peut parvenir au second tour du scrutin et l'emporter sur le fil.
Mais, malgré sa progression constante dans les sondages, sa position reste "fragile" puisque seuls 51% de ses électeurs potentiels se disent certains de voter pour lui, contre 68% pour ceux de Sarkozy et 62% pour ceux de Royal, note Brice Teinturier de la TNS-Sofrès.
"Le scénario d'une stagnation puis d'une régression est aussi envisageable que celui d'une nouvelle poussée" du leader centriste, estime Teinturier dans Le Figaro.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com