Des Chinois en Irak pour évoquer une reprise de la coopération pétrolière





Le Quotidien-Agences


Une délégation chinoise se trouve actuellement en Irak pour évoquer une reprise de la coopération pétrolière entre les deux pays, a rapporté hier le quotidien Oriental Morning Post.


Selon le journal de Shanghaï, citant un responsable anonyme de l'ambassade de Chine en Irak, la délégation souhaite discuter de l'accord de développement des champs pétroliers d'al-Ahdab signé en 1997 avec la Chine sous le régime de Saddam Hussein.


Cet accord, d'une valeur de 700 millions de dollars, était lié à la levée des sanctions des Nations unies.


Selon le responsable cité par le journal, le président irakien Jalal Talabani se rendra en visite officielle en Chine à une date qui n'a pas encore été décidée.


La Maison-Blanche avait souvent été accusée, avant l'invasion de l'Irak par les troupes américano-britanniques, de chercher à faire main basse sur l'or noir irakien pour les compagnies américaines.


Mais, quatre ans après, les "majors" américaines et britanniques du secteur hésitent à s'aventurer dans le chaos irakien, et ce sont des entreprises d'Etat, russes et chinoises, qui semblent les plus prêtes à réactiver des contrats signés dans les années 1990 avec l'ex-président Saddam Hussein.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com