Enseignement de base : Négociations laborieuses sur le mouvement des instituteurs et l’indemnité pédagogique





Tunis-Le Quotidien


Les négociations entamées en février dernier entre le ministère de l’Education et de la Formation et le syndicat général de l’enseignement de base se poursuivent à un rythme rapide. La dernière réunion en date s’est tenue hier après-midi au siège du ministère.


Un terrain d’entente a été trouvé entre les deux parties sur les bourses et les prêts universitaires. Les enfants des instituteurs bénéficieront en effet, à partir de la prochaine année universitaire de 500 prêts et 300 bourses supplémentaires.


Les points de vue ne se sont pas encore rapprochés sur le mouvement périodique des instituteurs et l’indemnité pédagogique.


En ce qui concerne le mouvement des enseignants, les responsables du ministère auraient exprimé leur inquiétude face au déséquilibre pédagogique perceptible entre les régions du nord et du littoral d’une part et celles de l’intérieur du pays de l’autre. Ces dernières se vident de plus en plus des instituteurs compétents  et expérimentés qui préfèrent la capitale, Sousse ou encore les villes du Cap-Bon aux régions du sud, du centre et du nord-ouest. «Le syndicat craint que l’administration n’organise plus ce mouvement national sous prétexte de préserver l’équilibre pédagogique entre les régions», s’inquiète Mohamed H’laïem, secrétaire général du syndicat.


S’agissant de l’indemnité pédagogique, les avis divergent sur le montant de cette prime. Afin de trancher la question, le ministère et le syndicat  se sont mis d’accord sur la nécessité de faire un inventaire relatif aux besoins des instituteurs  en fourniture et autres équipements.


Le syndicat tiendra demain une commission administrative pour faire le bilan des négociations.


 


W.K.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com