Réformer le Conseil national de la comptabilité





Selon la Banque mondiale, il est impératif de revoir les objectifs et l’organisation du Conseil national de comptabilité, car ses ressources sont très limitées. Et, bien que l’adoption des normes IFRS (international financial reporting standards) pour les entreprises d’intérêt public réduirait la charge de travail de normalisation du Conseil, ce dernier devra être réorganisé de manière de faciliter la mise en œuvre de ces normes, le développement de guides d’application, la création d’un comité pour étudier les questions comptables urgentes et l’élaboration et la mise à jour de normes comptables tunisiennes qui répondent aux besoins des PME.
La Banque mondiale insiste particulièrement sur le devoir du Conseil d’établir un plan réaliste pour mettre en place une structure intellectuellement, financièrement et administrativement cohérente capable de garantir l’élaboration et la diffusion de normes de référence internationale.
Les standards ne cessent d’évoluer, les pratiques aussi. Et, au moment où les entreprises tunisiennes sont de plus en plus tournées vers l’international, les normes doivent évoluer et le Conseil national de la comptabilité, qui en est l’un des garants, doit également évoluer.


Manoubi AKROUT
manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com