U.S.M. : Le dilemme Adriano





Maintenant que l’effectif de Samir Jouili a gagné en effervescence, de par l’homogénéité de tout le groupe, au niveau des différents postes, les supporters monastiriens tiennent à le garder pour la prochaine saison.


Dans l’état actuel des choses, trois joueurs pourraient partir vers d’autres cieux à savoir le gardien Adel Nefzi, le playmaker Tarek Salem et le feu follet Jerry Adriano dont le contrat expirera au terme de l’actuel exercice. On peut y ajouter le Béjaois Atef Falhi, recruté pour la saison en cours et qui s’est prononcé partant, peut-être en raison de son inactivité forcée provoquée par la peine de 18 matches de suspension, suite aux réserves formulées à l’encontre de sa participation lors de ce fameux CSHL - USM, un dossier qui n’est pas encore clos.


Si pour Nefzi et Salem, la tentation de rempiler n’est pas exclue, en attendant d’étudier les offres qui leur sont parvenues, le cas de Jerry Adriano constitue un véritable dilemme pour les dirigeants usémistes. Convoité par un club des pays du Golfe, à titre de prêt de 4 mois contre une enveloppe de 220 mille dinars, le Cap-Verdien tient à ne pas rater cette aubaine et rejoindre Owen Mandabay. Son vœu le plus cher, est de pouvoir arracher un contrat avec un club italien, là où sa femme réside. S’occuper mieux de son foyer et en finir avec sa situation actuelle. Face aux dirigeants qui ont grand besoin de fonds, les supporters opposent leurs veto le plus catégorique.


Plus de 200 mille dinars pour répondre aux exigences des contrats à renouveler, 80 autres pour des chèques impayés, 40 mille dinars de dépenses mensuelles, entre traitements et primes des joueurs et entraîneurs, voilà les contraintes qui obligeraient les dirigeants à laisser partir Jerry, en attendant que d’autres sources viennent alléger cette crise financière embarrassante. Dans l’immédiat, 100 millions devront être trouvés pour compléter la prime de Fernando pour le renouvellement de son contrat, sans compter celles pour les trois qualifications en Coupe de Tunisie, 300 D au premier tour, 500 D aux 1/8èmes et 1000 D pour le passage aux 1/2 finales, pour chaque joueur, tout cela en l’absence de promoteurs.


 


Irrités


Le report de la 19ème journée, décidé par la FTF, pour permettre à l'ESS et le CSS de renouer avec les Coupes africaines, a été accueilli avec indignation par les Usémistes qui n’ont pu bénéficier de telles faveurs lorsqu’ils étaient engagés en Coupe arabe! L’interruption du championnat ne peut, elle aussi, que porter préjudice à la forme actuelle des joueurs, mobilisés pour cette fin de saison et dont le rythme auquel ils se sont habitués, perdrait de son éclat.


 

M. NABLI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com