F.T.F. – La guerre des listes a commencé Mghirbi annonce la couleur, l’actuel B.F. contre-attaque





Parmi les nouveautés introduites dans le nouveau statut de la FTF qui sera proposé aux clubs lors de la prochaine A.G., figure le scrutin par liste qui constituera une première dans les annales de la Fédération.


 


Dès l’annonce de cette nouveauté, la réaction des clubs et des membres fédéraux ne s’est pas faite attendre avec, d’un côté, des gens qui approuvent, et de l’autre, ceux qui y voient un non-sens et même un outil de travail politique qui n’a rien à voir avec le sport et la fédération.


En attendant ce qui va en advenir, la guerre des listes a déjà commencé et une grande activité a eu lieu ces derniers temps. A commencer par Ahmed Mghirbi qui, resté pendant longtemps dans l’anonymat, s’est manifesté ces jours-ci en dévoilant son intention de se porter candidat à l’élection du nouveau Bureau Fédéral. Mieux encore, c’est lui-même qui va être tête de liste et il s’est mis, depuis trois semaines, à établir les contacts avec quelques figures connues du football tunisien afin de les convaincre à rejoindre sa liste. Dans son calepin, on peut lire les noms de Tarak Dhiab, une légende du football tunisien, Hechmi Ouahchi, l’ex-joueur étoilé et actuel cadre médical ainsi M.  Saïd Lassoued, ancien président du CAB et d’autres personnes connues. Cette liste n’est pas encore définitivement close et même s’il est encore très tôt pour juger de ses chances de réussite, étant que ses membres manquent de l’expérience sur le plan fédéral, nous devons encore attendre pour avoir une meilleure idée.


Les portes étant ouvertes, c’est encore au tour de Mokhtar Tlili, actuel entraîneur du CAB de se manifester à travers quelques interviews où il ne cache pas ses ambitions d’intégrer le Bureau Fédéral.


Compte-t-il vraiment s’y mettre sérieusement ? Dans ce cas-là, dans quelle liste va-t-il figurer? Les prochains jours nous fourniront sûrement la réponse.


Pendant ce temps-là, les membres de l’actuel Bureau Fédéral ne sont pas restés les bras croisés. Il est vrai qu’ils n’ont pas apprécié la manière utilisée pour traiter le dossier FTF - FIFA qui a vu la tutelle les ignorer et compter sur d’autres compétences, mais ils sont tous décidés à revenir très fort, surtout les dix membres qui ont été élus le 5 août 2006.


A propos, si les nouvelles conditions de candidature (niveau du bac+ 2 en particulier) venaient d’être adoptées lors de la prochaine A.G. extraordinaire, quatre membres actuels ne seront plus en mesure de se présenter aux élections. Les six autres membres élus (MM Mahmoud Hammami, Bouraoui Ben Hassine, Wadia El Jari, Ridha Ben Ayed, Jalel Tekaya et Kamel Ben Amor) comptent pour le moment s’unir et constituer une seule liste où figureront six autres noms dont, probablement, M. Ali Labiedh, ce qui n’est pas encore certain). Une telle liste, renforcée par quelques autres personnalités du football tunisien, dont un ancien joueur international, a de fortes chances de s’imposer si jamais ses membres se montreraient solidaires.


Pour le moment, rien n’est encore fait, mais en attendant, nous pouvons dire que le scrutin par liste, idéal pour l’entente du futur B.F., comporte des inconvénients qui empêcheront la constitution d’un Bureau Fédéral fort, expérimenté et doté de hautes compétences. A titre d’exemple, on ne peut espérer voir un BF où figurent à la fois MM Mahmoud Hammami, l’un des hommes forts de l’actuel bureau, capable d’assumer la présidence, et Tarak Dhiab, l’ancien joueur international qui figurera très probablement sur une autre liste. A moins que l’AG extraordinaire rejette cette proposition et se prononce pour les candidatures individuelles.


 

Kamel Zaiem


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com