F.T.F. – Projet de constitution d’un Comité de Gestion : A quoi servira, alors, le Bureau Fédéral ?





Parmi les nouvelles propositions qui seront proposées aux représentants des clubs lors de la prochaine A.G. extraordinaire de la FTF, figure l’article 36 qui donne naissance à un Comité de Gestion dont les prérogatives seraient, curieusement, plus larges que celles du B.F.


 


Cet article prévoit la constitution de ce fameux Comité de Gestion qui sera composé de six personnes :


- Le président de la FTF


- Le vice-président


- Le Trésorier


- Le président de la Commission Fédérale d’Arbitrage


- Le président de la Commission Fédérale des équipes nationales


- Le président de la Ligue Nationale du football professionnel.


Ce comité, qui se réunira au moins une fois par semaine, aura les tâches suivantes :


- Assister le président dans l’exercice de ses fonctions


- Veiller à l’application du calendrier général des compétitions ainsi que l’organisation de la Coupe de Tunisie.


- Veiller à la bonne préparation des programmes de développement, de formation et de recyclage des cadres techniques, administratifs et d’arbitrage.


- Suivre et contrôler l’activité des ligues.


Sachant que le Bureau Fédéral ne se réunira désormais, comme le stipule ce projet, qu’une fois par mois, on voit mal comment il va pouvoir diriger les affaires du football et de la FTF puisque la gestion quotidienne sera du ressort de ce Comité de... gestion. Ceci veut dire que quatre membres seront sollicités en permanence (président, vice-président, trésorier et président de la commission fédérale des équipes nationales) alors que les huit autres membres se limiteront à venir faire le... pointage chaque mois et «applaudir» les décisions prises par le Comité de gestion qui aura ainsi pleins pouvoirs. Ce projet, que les clubs auront du mal à digérer et à adopter lors de l’AG extraordinaire, va sûrement créer beaucoup de problèmes au sein du Bureau Fédéral et nous ne pensons pas que la FIFA a exigé une telle décision qui vise à monopoliser le pouvoir et à réduire au maximum l’autorité d’un membre fédéral, élu pour faire de la simple figuration. C’est là notre avis à propos de ce comité et le dernier mot reviendra, bien sûr, aux représentants des clubs.


 

Kamel ZAÏEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com