Entreprises : La gent féminine conquiert le monde des affaires





Les femmes d’affaires viennent de confirmer, encore une fois, leur volonté et leur détermination à renforcer leur contribution dans le développement économique du pays.


 


Sfax – Le Quotidien


A l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la femme, la Chambre régionale des femmes chefs d’entreprises à Sfax (relevant de l’UTICA), a organisé hier une rencontre portant sur le thème de «La femme tunisienne et les affaires : réussites et défis».


La rencontre a été rehaussée par la présence de Mme Salwa Ayachi Labbène, ministre de la femme, de la famille, de l’enfance et des personnes âgées, qui a rappelé à cette occasion les acquis de la gent féminine depuis quelques années en Tunisie.


Mme Labbène a noté dans ce cadre que ces acquis de la femme tunisienne demeurent notables par rapport à plusieurs autres pays de la région et même certains pays développés.


Mme Labbène a souligné, par ailleurs, que les ambitions de la femme tunisienne ne cessent de se multiplier en fonction de sa situation et de ses capacités. Ces ambitions sont encouragées par l’intérêt très particulier qu’accorde le Président de la République à la gent féminine.


Le modèle de développement économique de la Tunisie a été, en effet, toujours basé sur le développement de ses ressources humaines et sur une contribution plus efficace de toutes les parties de la population aussi bien les hommes que les femmes qui représentent, à peu près, la moitié du peuple, selon le derniers recensement.


Dotée de plusieurs mesures encourageantes annoncées à maintes reprises par le Chef de l’Etat, la femme tunisienne a réussi à s’imposer comme un des atouts de l’économie nationale. Sa contribution dans le marché de l’emploi a avoisiné aujourd’hui les 26% en 2006.


La femme tunisienne a pu également conquérir les différents secteurs d’activités, notamment ceux restés longtemps réservés aux hommes et en particulier le monde des affaires. Selon les chiffres présentés par Mme Labbène, la Tunisie compte actuellement quelque 18000 femmes chefs d’entreprises opérant dans diverses activités.


Ce chiffre, très significatif d’ailleurs, reste, semble-t-il, en deçà des attentes des femmes d’affaires présentes dans cette journée qui se sont montrées très ambitieuses et prêtes à relever davantage de défis aux côtés de l’homme au diapason de la croissance économique du pays.


C’est du moins ce qu’on peut tirer de l’intervention de Mme Faouzia Slama, présidente de la Chambre Nationale des femmes chefs d’entreprises, qui a réaffirmé la détermination des femmes d’affaires tunisiennes à doubler leurs efforts dans l’objectif d’accentuer l’évolution économique de la Tunisie.


Mme Slama a en outre souligné qu’il reste encore plusieurs autres opportunités de développement dans divers domaines que la femme peut conquérir et en tirer profit pour renforcer sa place, que ce soit dans la société ou au niveau du monde des affaires en Tunisie.


Le programme de la rencontre des femmes chefs d’entreprises de Sfax a englobé la présentation des expériences de certaines femmes d’affaires opérant notamment dans les secteurs du textile, des services, ainsi que plusieurs autres activités.


 


Mohamed ZGHAL




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com