Publication Voyage au cœur des mythes oubliés





«Biographie des tablettes oubliées», tels est le titre du deuxième recueil de poèmes que vient de publier la poétesse tunisienne, Salwa Rabhi. A travers cet ouvrage, elle fait visiter aux lecteurs un genre poétique inspiré des mythes grecs.


La particularité de ce recueil est que la poétesse y a composé un long poème, en trois parties et dont chacune regroupe plusieurs vers. Inspiré des légendes et mythes grecs, le recueil traite de plusieurs thèmes portant sur la création, la renaissance de l’homme et soulève beaucoup d’interrogations sur l’existence humaine. On y trouve aussi des thèmes portant sur l’amour entre l’homme et l’art, l’écriture, la gravure et, surtout, des calligraphies millénaires, lesquelles ont permis à l’homme de garder le savoir jusqu’à aujourd’hui. Ces thèmes ont été, en effet, traités dans un style poétique particulier, et à travers des vers courts, agencés sous forme de dialogue où la narration est omniprésente. Afin de mieux véhiculer son message, Salwa Rabhi a divisé son recueil en trois chapitres. «Le taureau agitateur des morts», «Ainsi débordaient les mers» et «Au-delà des nuages», tels sont les trois chapitres de «Biographie des tablettes oubliées».
En parcourant le recueil, on sent une imbrication entre les trois chapitres. La poétesse a utilisé aussi la technique de la redondance où dans chaque chapitre se dégage l’impression qu’elle fait un rappel des idées traitées dans les autres chapitres. Dans les vers, les sujets sont traités avec une inspiration orientale.
D’un volume de 83 pages, ce recueil de poèmes tente aussi d’immortaliser à travers ses trois chapitres une poésie qui donne corps et âme aux gravures et calligraphies immortalisées sur des tablettes, lesquelles remontent parfois à plus de 2000 ans, avant JC, comme le présente la couverture même du livre dont le titre incite d’emblée à un questionnement. Dans la première partie de ce livre, elle a voulu inviter le lecteur à une série d’interrogations, un questionnement continu, en s’inspirant du titre même du recueil «Sal», «Demandes», «Ra», «Vue et regard». «Demandes et regards» ; telles sont donc les deux recommandations clé de ce livre. A travers cette démarche, Salwa Rabhi invite, d’autre part, à un questionnement et une recherche permanente.
«A tout homme qui passe dans ma pensée, prends mon corps, prends les ailes de la sagesse, lis ce que je cache ou récite-le explicitement, navigues dans les profondeurs ou dans les langues des vagues, mais mon lecteur laisse-moi le droit au rêve», cette phrase particulièrement poignante invite, en effet, à la méditation sur la sagesse. Cette idée percutante, Salwa Rabhi a pu ainsi la véhiculer à travers un style poétique bardé d’expressions en arabe littéraire. C’est d’ailleurs cette démarche classique qui a fait le charme de ce recueil préfacé par l’enseignant universitaire Fathi Nasri.

O.W.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com