En prévision du Mouled : Enfin du zgougou au prix doux…





Les Tunisiens, qui célèbrent dans une semaine la fête du Mouled, n’auront pas besoin de jouer des coudes pour se procurer les fameuses graines de pin d’Alep indispensables pour la confection de la fameuse Aâssida de zgougou.


 


Tunis-Le Quotidien


Pour les responsables du commerce intérieur, les fêtes religieuses, qui s’associent souvent dans nos murs, avec un engouement occasionnel des consommateurs pour un produit particulier, sont des conjonctures exceptionnelles au cours desquelles il n’est pas toujours facile de garantir un équilibre entre l’offre et la demande. Après tant d’expériences, le temps est en fin venu où les fêtes passent sans qu’il y ait de bousculades dans les commerces et les marchés.


A une semaine de la fête du Mouled, les dispositifs mis en place par les structures officielles intervenantes dans l’approvisionnement des circuits de distribution en matière de zgougou montrent que le pari est gagné.


Bien qu’il s’agisse d’une denrée consommée presque exclusivement en Tunisie, les graines de pin d’Alep n’échappent pas aux lois du marché. «Depuis l’année dernière, on a pris les disposions nécessaires pour assurer une offre suffisamment abondante en matière de zgougou », affirme M. Hédi Ryahi, directeur général du Commerce intérieur. Le responsable a indiqué que le ministère du Commerce et la Direction Générale des Forêts ont opté pour la concession de plantations de pin d’Alep à des exploitants particuliers. Ce qui a permis de contrôler la cueillette et de restructurer davantage la distribution de la récolte dans les circuits de distribution. «Ces dispositions ont permis de canaliser la production dans des circuits de distribution légale et d’éviter les fuites dans les circuits illicites qui sont à l’origine de la flambée des prix de zgougou lors des années précédentes». Le responsable estime en fait que la quantité globale de graines de zgougou disponible sur le marché doit avoisiner les 300 tonnes. Cela dépasse de loin ce dont disposait en période pareille des années écoulées, croit-on savoir.


Cette abondance s’est répercutée sur les prix qui varient entre 5 et 6,5 dinars le kilogramme. «C’est presque la moitié du prix de l’année dernière lorsque le zgougou natteignait 9d le kg!», se félicite M Ryahi.


L’intervention du ministère du Commerce directement dans les zones de production de zgougou dont les arbres poussent à l’état sauvage sur les hauteurs de Kasserine, Siliana et au Kef, met ainsi fin aux problèmes d’approvisionnement du marché.  C’était un véritable casse-tête pour le ministère, qui, rappelons-le, a été même “contraint de faire preuve d’ingéniosité lorsque, il y quelque années, il a essayé d’initier les consommateurs aux graines de tournesols, au lieu de pin d’Alep, pour faire l’Aâssida du Moulid.


 


H.G.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com