Festival de la musique tunisienne : Prémices d’une grande fiesta!





L’événement culturel de cette fin de mois est sans conteste la tenue du Festival de la musique tunisienne qui a connu depuis sa création des hauts et des bas.


La 18ème session, sous la baguette de Sonia M’barek, s’annonce sous de bons auspices.


 


Sans esbroufe, ni superflus, la directrice du Festival de la musique tunisienne, Sonia M’barek, s’est prononcée sur les grands traits de la manifestation qu’elle dirige pour la 3ème année consécutive. C’était hier lors de la  conférence de presse tenue au siège de l’ATCE.


Du 28 au 31 mars la 18ème session du festival qui a 20 ans d’existence “a gagné en notoriété”, avance Sonia M’barek. C’est la raison pour laquelle la directrice, aidée d’un comité organisationnel sérieux, s’engage à conforter les acquis de cette manifestation et combler les lacunes des sessions précédentes.


On apprend ainsi que cette année on a travaillé sur la promotion du festival de la musique tunisienne auprès des pays arabes.


Des diffusions des soirées d’ouverture et de clôture dans nombre de pays arabes sont ainsi programmées.


Dans la foulée, la soirée de clôture sera maghrébine. En ce sens, que l’on a invité des artistes, tous genres artistiques confondus, du Maroc (Asma Lemnaouar), d’Algérie (Bahja Rahal), de Libye (Cheb Jilani), de Mauritanie (Bnat Nana) et bien entendu de Tunisie (Mohamed Jbali).


Toujours dans le cadre de la stratégie promotionnelle du festival un site web actualisé est mis à la disposition des intéressés dans les deux langues arabe et française. Le site regroupe d’importantes informations exhaustives sur les sessions précédentes et actuelles du festival.


La transparence paraît être l’un des signes avant-coureurs de cette  18ème session. Citons à titre indicatif que le catalogue 2007 du festival de la musique tunisienne recense tous les organisateurs de la manifestation.


On y trouve les membres du comité d’organisation et celui de la sélection accompagnés de leurs photos et de leurs CV. Du beau travail.


Idem pour les artistes entre novices et chevronnés qui participent à cette session.


Un clin d’œil est apporté aux artistes primés de la 17ème session qui sont par ailleurs programmés lors de la soirée d’ouverture.


Cela dit, les artistes qui reçoivent des prix ne seront pas relégués aux oubliettes, une fois le festival clos, comme c’est le cas des sessions précédentes.


“Ils seront programmés dans des festivals d’été et auront leurs droits de cité dans nos chaînes de radio et de TV nationales” promet Sonia M’barek. La conférencière invoque dans ce sens la participation des deux chanteurs primés lors de la session 2006, à l’une des soirées de Abdellia au festival de Carthage, l’été dernier.


Elle nous informe, par ailleurs, qu’on a commence à travailler sur cette session 2007 depuis déjà 8 mois pour sélectionner parmi 200 dossiers ceux qui vont se produire au cours de la manifestation cette année.


Des souhaits? Elle en a, bien sûr. L’artiste qu’elle est songe à une discographie du festival de la musique. Chose qui ne pourrait se réaliser sans l’appui de sponsors privés. Affaire à suivre.


 

Mona Ben Gamra


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com