Ne relâchons pas l’effort !





Nous avons tous compris, sans  qu’il reste l’ombre d’un doute dans nos esprits, que la Tunisie a décidé de mener une révolution radicale dans le domaine de la formation professionnelle. Des référentiels d’avant-garde ont émaillé les discours des officiels de haut rang, comme l’Allemagne, les pays scandinaves, la France... Et les intentions  sont claires : nous voulons hisser notre système de formation professionnelle aux plus hauts standards tournés vers l’excellence pour les métiers qui ont déjà le vent en poupe ainsi que pour une foule de nouveaux métiers imposés par les besoins des entreprises.


L’enjeu est immense et nous ne souhaitons pas que quoi que ce soit nous éloigne, même momentanément, de ce but capital en ce qu’il est porteur de nos plus grands espoirs en matière d’emploi.


N’oublions pas non plus que la partie s’annonce rude, d’abord parce que ce dont nous disposons aujourd’hui en matière de formation professionnelle reste par trop «basique», incapable de suivre les évolutions rapides du monde de l’entreprise. Ensuite parce que la formation professionnelle a encore mauvaise presse, si l’on ose dire. De fait, elle est loin de faire rêver les jeunes, de les mobiliser et de les motiver. De plus, nous avons dans le chantier de la formation professionnelle privée une autre source d’inquiétude, car  rien n’indique que les investisseurs privés suivront cette «révolution» automatiquement et y mettront du leur.


Pour toutes ces raisons, la mobilisation ne doit pas s’arrêter ni même se relâcher pour faire comprendre à tous les acteurs impliqués, et peut-être particulièrement aux jeunes, que la Tunisie ne reprendra son souffle qu’au moment où elle constatera que la révolution a eu lieu et que la formation professionnelle est désormais sur les rails, moderne, ciblée et créative.


Nous savons que la formation professionnelle est  loin d’être le seul ouvrage sur le métier, mais l’ambition que nous caressons pour elle nous impose de lui accorder une place de choix.


 


 Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com