Cinéma Noir sur blanc !





L’Association Tunisienne pour la Promotion de la Critique Cinématographique  (A.T.P.C.C.) vient de lancer le nouveau numéro de la publication «Le Cinéphile». Pleins d’avis et d’idées sur quelques péripéties du cinéma tunisien.


 


«Et de quelques films tunisiens» est l’intitulé de ce numéro qui a été lancé,  à l’occasion des Journées du Cinéma Tunisien, tenues du 14 au 18 de ce mois. Fidèle à la conception d’origine, ce livret regroupe  une série de lectures et de regards traitant de quelques films tunisiens. Des courts et des longs métrages ont été analysés, dans cette nouvelle édition.


«Sejnane» de Abdellatif Ben Ammar, «Khelifa Lagraâ» de Hammouda Ben Hlima, «Le soleil des hyènes» de Ridha Béhi, «Demain, je brûle» de Mohamed Ben Ismaïl, «Les beaux jours» de Meriem Riveill, «L’impasse du temps perdu» d’Elyes Baccar et «Les poupées de sucre de Nabeul» de Anis Lassoued ont fait l’objet de plusieurs articles signés par des critiques membres de cette association qui cherche à promouvoir le cinéma tunisien, à travers la promotion de la critique.


 


I.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com