Darfour : Khartoum ne livrera aucun Soudanais à un tribunal international





Le Quotidien-Agences


"Le Tribunal international n'a pas le droit de juger des citoyens soudanais", a déclaré le ministre des Affaires étrangères. Selon les ONG, le conflit au Darfour a fait 200.000 victimes et deux millions de déplacés.


Lam Akol, le ministre soudanais des Affaires étrangères, a déclaré, hier,  que son pays ne livrerait jamais "aucun citoyen soudanais" au Tribunal international.


"La position du Soudan est de ne livrer aucun citoyen soudanais à une partie non soudanaise, même s'il fait partie de ceux qui portent les armes contre le gouvernement", a déclaré Lam Akol, lors du discours inaugural de la réunion.


Le procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno-Ocampo, a annoncé, fin février à La Haye (Pays-Bas), avoir présenté aux juges des preuves contre un secrétaire d'Etat soudanais, Ahmed Haroun, et contre Ali Kosheib, un chef milicien.


Selon les organisations internationales, le conflit au Darfour a fait 200.000 victimes et deux millions de déplacés. Ces chiffres sont contestés par le Soudan.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com