Le devoir de transparence





Le dernier rapport de la Banque mondiale sur les normes comptables en Tunisie est, plus que jamais, présent dans les esprits alors que se tient aujourd’hui à l’IACE un important séminaire sur les contraintes et les opportunités de la transparence dans le domaine de la fiscalité de l’entreprise.


Selon la BM, la Tunisie serait bien inspirée d’adopter les nouvelles obligations instaurées par les nouvelles directives européennes traitant de l'harmonisation des obligations de transparence au regard de l’information publiée par les entreprises dont les titres sont admis à la cote d’un marché réglementé.


De quoi alléger les inquiétudes des investisseurs à l’égard des états financiers provisoires et du risque de diffusion d’informations privilégiées dans le secteur des assurances (raccourcissement des délais à cause de la spécificité de certaines règles pour les états financiers des assurances).


Bien sûr, le devoir de transparence dans le sens le plus large ne peut être qu’une obligation fondamentale pour toutes les entreprises, et pas uniquement celles dont les titres sont cotés sur un marché réglementé.


 


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com