Raffinerie de la Skhira : Qatar Petroleum sur le point de remporter l’appel d’offres





L’appel d’offres international lancé depuis un an pour la sélection d’une entreprise pour la construction d’une nouvelle raffinerie à la Skhira semble arriver à ses derniers mètres. Le groupe qatari «Qatar Petroleum» serait sur le point de remporter le marché.


 


Tunis-Le Quotidien


Les choses ont évoluée rapidement dans le projet de l’appel d’offres international pour la construction de la raffinerie de la Skhira, puisque sur les quatre candidats retenus, au début, pour la suite des étapes, seuls deux candidats ont été sélectionnés pour la short-list.


Il s’agit du groupe émirati


«Petrofac Ressources », et celui qatari « Qatar Petroleum International » dont les offres ont été jugées importantes jusqu’à maintenant. Ce dernier semble être, croit-on le savoir, le mieux placé pour remporter cet appel d’offres d’autant qu’il ne cesse de confirmer sa détermination pour atteindre cet objectif.


Quoi qu’il en soit l’annonce de la meilleure offre devrait avoir lieu dans les prochains mois, probablement vers la fin du mois de mai prochain, alors que les travaux de construction devraient être entamés vers la fin de l’année en cours.


Le projet de la nouvelle raffinerie de la Skhira est l’un des plus importants projets de développement à réaliser dans la prochaine étape. Ce projet a été décidé par le Président de la République qui a ordonné le lancement, depuis près d’un an, d’un appel d’offres international dans ce cadre.


Il s’agit de la deuxième raffinerie du pays, après celle de Bizerte gérée par la Société Tunisienne des Industries de Raffinage (STIR). La nouvelle raffinerie devrait avoir une capacité de production de 120 mille barils par jour, alors que son coût de construction devrait arriver à près de 2000 milliards de dinars.


Ce projet, dont l’entrée en production est prévue dans les prochaines années, devrait permettre d’accroître les capacités de l’industrie de raffinage en Tunisie, d’autant que la conjoncture énergétique internationale est marquée par la flambée continue des prix depuis quelques années.


Le groupe qui sera chargé par la construction de cette nouvelle raffinerie aura, également, le droit de l’exploiter pendant une période de près de vingt ans. Le cahier des charges de ce projet permet au constructeur de choisir le mode d’approvisionnement de cette raffinerie dont une partie de la production sera destinée au marché local, alors que le reste sera à exporter.


Il y a lieu de noter que la signature des contrats avec le lauréat de cet appel d’offres international est prévue dans les prochains mois. La STIR est chargée, en effet, de faire le suivi de ce projet et de signer ces contrats.


 


M.Z.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com