En marge de O.B. – C.S.H.L. (2-1) : C’était le jour des Cigognes !





En alignant trois attaquants d’entrée, Hammali, Seïko et Fathalli, l’intention du coach béjaois était claire: surprendre l’adversaire dès les premières minutes  de jeu et ne pas lui laisser le temps d’attaquer et organiser son jeu.


 


Les premières minutes furent légèrement à l’avantage des Béjaois qui faillirent surprendre le keeper hammam-lifois dès les  premières actions de jeu. En effet, Seïko insaisissable et excellent dribbleur avait le but au bout du crampon à maintes reprises, mais le gardien Méjri fut intraitable.


Jouant intelligemment, les Hammam-Lifois profitèrent de la ruée des Béjaois en attaque et Gomiz était à tout près de l’ouverture  du score mais son tir, en conclusion d’une passe sur un plateau de Laâroussi, fut dévié par le jeune gardien Béjaois Nefzi.


Le keeper hammam-lifois et sa défense étaient aussi à la parade lorsque Seïko dribbla plusieurs joueurs en vert et blanc, sa balle fut stoppée sur la ligne du but par un défenseur venu à la rescousse. Un but de Maher Zitoun pour l’OB à la suite d’un autre tir en demi-volée clôtura cette première période. La deuxième mi-temps encore plus disputée, avec une légère régression dans le volume du jeu des Béjaois qui crurent trop tôt à la victoire et voulurent  conserver cette mince avance. Ce qui profita à Anis Ben Chouikha, l’un des meilleurs joueurs sur le terrain, pour tromper Nefzi d’un tir sec. A (1-1) les Béjaois n’avaient plus le choix. Quitter leurs bases et harceler la défense adverse fut la meilleure solution. Fathalli fut fauché par le gardien et le penalty transformé par Seïko scella le sort de la rencontre.


«Une victoire largement méritée par l’OB car nous avons joué un de nos meilleurs matches de la saison. Nous avons dominé le long de la rencontre et nous avons raté beaucoup de buts à cause de la pression qui pesait lourd sur mes joueurs. Une victoire importante pour mon équipe qui va appréhender les prochaines rencontres avec moins de pression et avec beaucoup de sérénité», nous confia Mohamed Kouki souriant et visiblement très content de cette victoire.


 


Youssef




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com