Violée et tuée par deux soûlards





Le tribunal de grande instance de Tunis a examiné récemment une affaire relative à un meurtre perpétré par deux jeunes hommes. La victime n’est autre qu’une jeune dame dont le destin a voulu qu’elle soit présente là où il ne fallait pas ...


 


Tunis - Le Quotidien


Nous sommes au beau milieu d’un mois de mai très printanier. Il fait chaud les plaines de Mornag (banlieue sud de Tunis) sont le lieu idéal pour passer l’après-midi. C’est ainsi que ces deux jeunes hommes originaires, tous les deux de la localité de Hammam-Lif ont décidé de venir prendre l’air dans la montagne.


Bien évidemment, une randonnée nécessite qu’elle soit arrosée. Du coup, les deux jeunes hommes ont fait un petit tour du côté de la grande surface du coin où ils se sont approvisionnés en boissons alcoolisées.


Il ne leur restait que de choisir parmi les arbres où se cacher pour bien déguster ces quatre bouteilles de vin.


Il faut dire que personne n’avait imaginé qu’en pleine beuverie, les deux hommes allaient avoir la visite d’une jeune dame.


Cela dit, nos deux ivrognes ont oublié que la montagne, ce jour là, était sollicitée également par des familles entières qui ont fait le déplacement pour profiter de la verdure.


Toujours est-il que les enfants accompagnaient leurs parents n’étaient pas aussi disciplinés qu’on ne le pense. Donc, les gamins, et c’est tout à fait naturel, se sont mis à jouer, s’éloignant au passage de l’endroit où campaient leurs familles.


Ainsi la jeune dame avait rejoint le lieu où nos deux soûlards s’étaient réfugiés afin de chercher son enfant qui s’est égaré.


Malheureusement pour elle, le hasard a fait en sorte qu’elle tombe nez à nez avec deux véritables loups affamés qui n’attendaient qu’une telle occasion pour assouvir leurs bas désirs.


A la nuit tombante, les deux soûlards sont déjà passés à l’acte. Ils ont abusé de la jeune dame avant de se rendre compte qu’il s’agit de la femme d’un homme assez connu dans la région.


Risquant d’être dénoncés ils n’ont pas hésité de la liquider en lui assénant plusieurs coups à l’aide d’un tesson.


Seulement, les deux meurtriers ont oublié que leurs empreintes allaient être à l’origine de leur identification.


Arrêtés, grâce aux analyses de la police judiciaire, ils ont été interrogés.


Reconnaissant les faits, ils ont été inculpés de viol suivi de meurtre. Les deux accusés ont été écroués en attendant d’être déférés devant la justice.


 


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com