Infanticide à El Mnihla : Elle tue ses deux enfants avec l’aide de son amie





Les institutions chargées de s’occuper des enfants sans soutien et des mères célibataires ne manquent pas dans le pays. Pourtant, ici et là, on ose toujours se débarrasser des nouveau-nés de la manière la plus criminelle. En témoigne, ces jumeaux fraîchement nés et liquidés froidement. Les faits se sont produits à El Mnihla (Tunis ouest).


 


Tunis — Le Quotidien


Il faisait encore tôt. Les rues sont toujours désertes. Seuls quelques fouilleurs de poubelles rôdaient cherchant un objet de «valeur» à vendre sur les marchés de Sidi Abdesslem, Mellassine et Al Asr. L’un d’entre eux fut attiré par un drap qui enveloppait «quelque chose». Il pensa tomber sur un objet précieux. Il se pressa, alors, pour déplier l’étoffe de tissu. Grande fut sa surprise, en tombant sur deux corps allongés l’un à côté de l’autre.


Ils portaient toujours les traces de plusieurs doigts marquant leurs cous d’une couleur bleuâtre. Quelqu’un, en effet, les a étranglés. Mais face à un tel drame, une question s’est imposée d’elle-même à savoir qui pouvait commettre un tel crime d’une telle violence ?


L’homme, encore sous le choc, décida tout de même d’alerter les autorités. Et lorsque les auxiliaires de la justice sont arrivés sur les lieux, la foule s’était déjà rassemblée et chacun donnait sa version des faits.


Cela dit, après avoir constaté la mort des deux nouveau-nés, les enquêteurs ont ouvert une enquête afin de tirer au clair cette affaire.


Au même moment, les deux corps ont été déposés dans les services de la médecine légale de Tunis pour subir une autopsie.


Le rapport du médecin légiste était des plus clairs. La mort remonte à la veille de la découverte des deux corps.


Un élément de taille qui allait aider les enquêteurs à retrouver l’auteur(e) (s) de ce double meurtre. Il suffit, en effet, de chercher dans la région une fille enceinte et qui vient d’accoucher.


Cette piste fut rapidement abandonnée suite à l’admission dans un hôpital de la place d’une fille souffrant d’une hémorragie due à des complications gynécologiques.


Les inspecteurs de police décident, alors, de l’interroger. La jeune femme trop affaiblie par la perte d’une importante quantité de son sang s’est effondrée avouant son crime non sans donner une version des faits tout à fait dramatique.


Elle déclara aux enquêteurs qu’elle n’avait d’autre choix que de se débarrasser des nouveau-nés.


Agée d’à peine dix-huit ans, d’un niveau intellectuel assez bas pour pouvoir acquérir une culture sexuelle en mesure de la protéger contre une telle dérive et issue, également, d’un milieu social pauvre et conservateur, la jeune fille qui travaille en tant qu’ouvrière dans une usine de textile avait fait la connaissance d’un jeune homme qui lui a promis le mariage.


C’est ainsi que dans un moment de faiblesse, les deux tourtereaux ont commis l'irréparable. Pourtant la jeune fille n’avait rien remarqué qui pouvait éveiller ses soupçons jusqu’au jour où elle a découvert que son prince charmant a traversé les frontières illicitement pour se rendre en Italie.


Depuis, aucune nouvelle de celui qui lui a promis le mariage. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, elle eut les premières douleurs de la grossesse. Sur le tas, la jeune fille n’a pas compris ce qu’il lui arrivait. Mais après avoir demandé un peu à gauche et à droite, elle découvre qu’elle est enceinte.


Elle a beau tenté de se débarrasser de cette grossesse indésirée, mais en vain.


Elle n’avait, ainsi, d’autre choix que de cacher son ventre qui prenait de plus en plus du volume et ce en portant des robes amples.


Finalement le jour j arriva. Elle décida de passer la nuit chez une amie au courant de ses malheurs. Et lorsqu’elle accoucha, les deux femmes n’hésitèrent pas à se débarrasser des deux nouveau-nés en les étranglant.


Ensuite, elles ont enveloppé les deux corps dans un drap avant de s’en débarrasser dans une décharge publique.


La mère a été inculpée d’infanticide.


 


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com