Non à l’indication d’origine entre Méditerranéens !





Nous partageons totalement l’esprit de la Déclaration de Tunis issue de la Journée sur les enjeux du secteur du textile et de l’habillement dans la zone euro-méditerranéenne.


Celle-ci affirme que «La proposition de règlement du Conseil de l’Union Européenne 2005/0254 (ACC) sur l’indication du pays d’origine de certains produits importés de pays tiers n’apparaissant pas comme opportune...


(Les organisations professionnelles du textile et de l’habillement des pays de l’Europe et de la Méditerranée)... demandent aux Etats membres de l’Union Européenne de s’opposer à cette proposition».


Nous en partageons l’esprit simplement parce que nous sommes profondément convaincus que dans un monde où la globalisation devient de plus en plus la règle et où l’effondrement des barrières est une réalité, l’origine d’un produit n’a aucun sens. Pour faire simple, rappelons qu’en matière d’habillement, par exemple, des considérations de qualité/prix imposent aux industriels d’acheter les tissus dans un pays, les différents fils à coudre dans  d’autres, et c’est la même chose pour les fermetures éclair, les boutons,...  C’est d’ailleurs la même chose pour les machines, les centres de délavage... Et, au milieu de tout cela, des formalités liées à l’origine compliqueraient les choses pour tout le monde, en premier lieu nos industriels du textile/habillement.


 


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com