C.A. : Le match de Sousse intervient au bon moment





Marchand partira à la fin de la saison


 


Un nouveau point de presse du président du C.A., Kamel Idir, qui était accompagné à l’occasion par le secrétaire général Zine El Abidine Snoussi et le coach des Rouge et Blanc Bertrand Marchand.


 


Le sujet le plus important était bien entendu la confrontation de demain devant opposer à Sousse le leader clubiste à l’un de ses poursuivants immédiats, en l’occurrence l’ESS.


Le président clubiste devait tout d’abord lancer un appel pressant au public pour respecter la charte sportive malgré l’enjeu: «Certes, la rencontre s’annonce des plus difficiles, mais elle intervient toutefois dans de bonnes conditions pour le CA, appelé à préserver son leadership. Ce ne sera pas aisé, mais c’est dans nos cordes grâce essentiellement à la bonne volonté et à la solidarité du groupe».


Kamel Idir devait par la suite aborder le sujet du quota des billets réservés au public clubiste insistant sur le fait que les organisateurs n’ont réservé que deux mille (2000) billets, ce qui ne répond pas aux critères, sachant que les règlements stipulent que le quota ne doit pas être inférieur à vingt pour cent (20%).


Autre problème également inhérent aux billets celui du prix, puisque les organisateurs ont curieusement placé la barre assez haut obligeant le public clubiste à casquer huit dinars (8d000) pour un billet que les Etoilés ont payé cinq dinars (5d0000), seulement à l’aller. «Apparemment, les organisateurs n’ont pas tenu compte du geste des Clubistes qui ont accédé, à l’aller, à la demande des Sahéliens».


 


Soutien total


Le président clubiste a profité de la présence du coach Bertrand Marchand pour allouer le travail effectué par le technicien depuis son avènement, il y a un an et demi, et qui correspond aux aspirations des responsables du club de Bab Jedid, celui de bâtir une équipe capable de redorer le blason de l’association: «Marchand a accompli un grand travail au sein du club qui nous donne entière satisfaction».


En prenant la parole, le technicien clubiste n’a pas manqué de remercier ses collaborateurs pour le travail effectué, ponctué par une série de vingt-cinq matches au cours desquels le CA n’a concédé qu’une seule défaite: «En tout cas, le CA retrouve son lustre d’antan, son passé, peut -être aussi les titres», devait assurer le coach.


Il était cependant clair qu’aussi bien le technicien que son président ont tenu à éviter le sujet auquel on n’a pas trouvé de réponse, parmi l’assistance, celui du départ de l’entraîneur, annoncé par Bertrand Marchand dans une interview parue dans un hebdomadaire de la place,  à la fin du présent exercice.


Pour répondre aux interrogations de certains présents, Kamel Idir a dû toutefois avouer qu’il s’agissait d’un choix que les responsables clubistes doivent assumer.


Manifestement le soutien dont parlait le président clubiste au début de la conférence ne sera valable que jusqu’au 30 juin prochain date de l’expiration du contrat de Marchand.


 


M.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com