Centre ville Elle use de son charme pour voler les passants





Jeunes et sans le sou, ils voulaient quand même profiter de la vie. Alors pour arriver à leurs fins, ils n’ont pas trouvé mieux que de s’attaquer aux passants.


Leur première victime fut un jeune homme qui a failli trouver la mort n’eut été l’intervention des agents de l’ordre ...


 


Tunis - Le Quotidien


Il se faisait tard samedi dernier lorsqu’il fut appréhendé par une jeune fille en pleine avenue de Paris (centre ville). L’adolescente âgée de dix-huit ans était légèrement habillée et avait bien préparé son coup.


En effet, elle s’est approchée du jeune homme qui venait de quitter un restaurant huppé de la place avant de lui proposer tout bonnement s’il voulait passer la nuit avec elle.


Faisant semblant de n’avoir rien entendu, il a continué sa route. La jeune fille a changé, alors de tactique. Elle s’est mise à déboutonner sa petite robe dévoilant au jeune homme une partie de son buste.


L’adolescente, qui était apparemment experte en la matière, s’est montrée prête à assouvir les désirs les plus inattendus du jeune homme.


Pourtant, la victime  a résisté sommant la jeune fille de partir avant qu’il n’appelle les agents de l’ordre.


Et c’est à cet instant-là que l’adolescente a commencé à crier. Dans la foulée, deux autres jeunes gens ont fait leur apparition.


Ils s’attaquèrent à la victime qui fut attirée dans une ruelle et passée à tabac.


Perdant connaissance après avoir été grièvement blessé, le jeune homme ne  se réveilla qu’un peu plus tard pour découvrir que son  portefeuille et son téléphone portable avaient disparus.


La victime s’est rendue alors dans un poste de police pour porter plainte. Les agents ont décidé ainsi de l’accompagner sur le lieu du crime.


Contre toute attente, la victime remarqua la jeune fille et les deux jeunes gens en train de siroter des cafés dans un hôtel.


Les auxiliaires de la justice procédèrent à leur arrestation et embarquèrent le trio au poste.


Interrogés, les trois malfaiteurs ont tenté de nier les faits. Seulement confrontés à la victime, ils se sont rétractés pour passer aux aveux.


Ils ont été inculpés de braquage et de coups et blessures et écroués en attendant d’être traduits en justice.


 


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com