Le chef de la majorité démocrate au Sénat : La guerre en Irak est perdue





Après une rencontre assez tendue avec le chef de la Maison-Blanche, Harry Reid a brossé un tableau sombre de l’Irak affirmant que l’armée américaine a perdu la guerre dans ce pays.


 


Le Quotidien - Agences


A l'heure où Bush réclame 100 milliards de dollars pour financer l'effort de guerre en Irak et en Afghanistan, Harry Reid, chef de la majorité démocrate au Sénat américain, affirme que la guerre est perdue en Irak et que les renforts militaires envoyés dans le pays n'y changeront rien


Le sénateur du Nevada a précisé avoir tenu ces propos à Bush lors d'une entrevue à la Maison-Blanche mercredi, au moment où des attentats à la bombe faisaient près de 200 morts à Bagdad. "Je pense (...) que cette guerre est perdue et que l'augmentation (d'effectifs) ne produit aucun résultat, comme l'atteste l'extrême violence qu'on a observée hier en Irak", a dit Reid lors d'une conférence de presse. "Je sais que je détonnais hier à la Maison-Blanche, mais au moins je lui ai dit ce qu'il devait entendre et non ce qu'il voulait entendre", a poursuivi le sénateur.

Reid a dit s'être rendu auprès de Bush pour lui rappeler un tournant de la guerre du Vietnam, au milieu des années 1960, lorsque le président Lyndon Johnson avait décidé d'envoyer des milliers de soldats en renfort sur le théâtre des opérations en sachant que la guerre ne pouvait plus être gagnée. "On ne peut gagner la guerre (d'Irak) que diplomatiquement, politiquement et économiquement, il faut que le président en prenne conscience", a-t-il ajouté.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com