Films obscènes et alcool dans un appartement du centre-ville de Tunis





Des CD contenant des films pornographiques, une bonne provision d’alcool et un couple  en pleins ébats, tel est le constat dressé par les agents de l’ordre après une descente menée en pleine nuit dans un appartement situé en plein centre-ville.


 


Tunis — Le Quotidien


Les agents du poste de police de la rue Yougoslavie assurant la permanence de ce mardi 17 avril 2007 n’ont pas cru leurs oreilles en écoutant l’histoire de cet adulte venant leur demander de l’aide.


En effet, le plaignant a été tout bonnement chassé de chez lui par son voisin. Il s’agit, justement, d’un nouveau «locataire» qui a transformé l’appartement qu’il occupe en un véritable nid de débauche.


Tous les soirs, des «choses» bizarres se produisaient à l’intérieur de l’appartement en question.


Irrités, les voisins ont contacté le nouveau locataire pour attirer son attention sur ces dérangements.


En vain. Le bonhomme a fait la sourde oreille continuant les tapages nocturnes.


Finalement, le plaignant a décidé de mettre fin à cette situation. Il a pris, alors, son courage à deux mains prenant contact de nouveau avec son voisin afin qu’il s’arrête une bonne fois pour toutes de commettre ces abus.


Coup de théâtre, le suspect est allé chercher une bouteille de vin vide avant de venir s’attaquer à son voisin allant jusqu’à l’expulser de chez lui.


Ainsi, le malheureux n’a pas trouvé d’autre solution que de se rendre au poste de police pour porter plainte.


Devant la gravité de la situation, les auxiliaires de la justice, munis d’une commission rogatoire ont procédé à une descente dans l’appartement en question.


Deuxième coup de théâtre, les agents sont tombés nez à nez avec un couple en pleins ébats, alors que le suspect était en train de visionner un film hard. Le duo n’a pas omis de s’approvisionner en alcool afin d’épicer cette soirée assez chaude.


Embarqués au poste, les énergumènes ont été inculpés d’actes de débauche et d’atteinte à la pudeur, Ils ont été mis en détention en attendant d’être traduits en justice.


 


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com