Maison de la Culture Ibn Rachiq : Gafsa raconté par ses artisanes





Les Gafsiens débarqueront les 11 et 12 mai à la Maison de la culture Ibn Rachiq avec des bribes de leur riche patrimoine. Une nouvelle occasion pour revaloriser des composantes essentielles de la mémoire collective des habitants de l’ancienne Capsa, bien gravée dans les annales de l’histoire.


Gafsa, une terre authentique qui continue, depuis des siècles, à nourrir l’imagination des poètes, des écrivains, des peintres, des artisans... et à enflammer l’esprit des historiens et des archéologues. Ancrée dans l’histoire, Gafsa dont l’ancien nom est Capsa-Est l’une des grandes références de la culture de l’épipaléolitique qui s’est développée en Afrique du Nord entre le 8ème et le 10ème millénaire. Les amas de coquilles d’escargots qui ont été trouvés pas loin de cette ville témoignent de la splendeur de cette civilisation qui a marqué l’histoire de l’humanité depuis la nuit des temps. Entre un passé glorieux et un présent rayonnant, les habitants de Gafsa ont dessiné les contours de l’histoire sur de jolis supports de l’artisanat. Réputée pour ses tissages traditionnels comme le «klim», le «mergoum» et le «holi», Gafsa offrira, les 11 et 12 mai, aux fidèles de la Maison de la Culture Ibn Rachiq l’occasion de savourer quelques fragrances de son histoire et du savoir-faire de ses artisanes.  «La revalorisation du patrimoine matériel et immatériel, vecteur du développement durable» est le trait d’union entre les différentes activités qui ponctueront ces deux journées, lancées à l’occasion de la 16ème session du mois du patrimoine. Organisée par le Club UNESCO - ALECSO de Gafsa en collaboration avec l’association de Gafsa pour les civilisations de la préhistoire, cette manifestation s’articulera autour du tissage traditionnel gafsien. Le coup d’envoi de ce festival sera donné le vendredi, avec le vernissage d’une exposition des arts plastiques et d’une foire d’artisanat où les tapis de Gafsa avec leurs couleurs chatoyantes et leurs motifs géométriques et attrayants marqueront leur présence, témoignant de la réussite de l’expérience de la Maison des artisanes.


Cette première journée  sera aussi marquée par une encontre-débat sur la richesse du patrimoine culturel et de l’artisanat de cette ville du Sud-Est de la Tunisie.


Les techniques de la teinture végétale traditionnelle, des ateliers de tissage et de démonstration de différentes étapes de la réalisation de ces œuvres et une expo-vente des produits de cette maison des artisanes sont au programme de la deuxième et dernière journée dédiée au patrimoine de Gafsa.


La cerise sur le gâteau sera la voix sublime de Zohra Lajnaf, originaire de Gafsa, qui se produira le soir sur la scène de la Maison de la culture Ibn Rachiq pour mener le public dans une délicieuse vadrouille dans les coins et recoins de Gafsa. Durant cette plongée, la chanteuse offrira à l’assistance un bouquet de chansons de son premier album «Ragrag», qui a connu un grand succès grâce à une nouvelle lecture et un travail attentionné de dépoussiérage du patrimoine musical de Gafsa. Lors de ce rendez-vous, Zohra Lajnaf sera accompagnée d’une pléiade de poètes populaires qui font encore le bonheur des Gafsiens.


 


Imen ABDERRAHMANI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com